Syrie : Hollande a dit à Poutine de ne viser que Daech

L'ombre de la Syrie a plané sur le sommet consacré à l'Ukraine qui s'est tenu vendredi à l'Elysée. François Hollande et Angela Merkel ont insisté devant le président russe Vladimir Poutine sur la nécessité à viser "uniquement Daech" en Syrie.

(Hollande a rappelé à Poutine que seul Daech devait être visé en Syrie © MaxPPP)

La chancelière allemande et le président français s'y attendaient probablement. Lors de la conférence de presse qu'ils ont donnée vendredi soir à Paris en clôture du sommet consacré à l'Ukraine, les questions des journalistes ont surtout porté sur la Syrie. 

Depuis mercredi, l'aviation russe effectue des frappes dans le pays, assurant viser le groupe Etat islamique. Mais les Occidentaux soupçonnent la Russie d'avoir pris pour cibles principales des formations opposées au président syrien Bachar al-Assad.

Merkel et Hollande sur la même longueur d'ondes

"Ce que j'ai rappelé au président Poutine, c'est que les frappes doivent concernet Daech et uniquement Daech" , a déclaré François Hollande après une longue journée de discussions quadripartites (France, Allemagne, Ukraine, Russie). Et d'ajouter : "J'ai fait valoir à M. Poutine que si c'était Assad l'interlocuteur (dans le cadre d'une transition politique), il n'y aurait pas de progrès ". 

François Hollande : "Nous devons veiller à l'intégrité de la Syrie"
--'--
--'--

A LIRE AUSSI ►►► Conflit syrien : "Assad ne peut pas être la solution", dit Hollande

Aux côtés du président français, Angela Merkel a confirmé : "Nous avons dit très clairement que Daech était l'ennemi et qu'il s'agissait de le combattre".   La chancelière allemande a également tenu à démentir tout divergence de vue avec François Hollande sur l'attitude à avoir face à Bachar al-Assad.