Cet article date de plus de six ans.

Sony : la Corée du Nord s'estime diffamée et menace les Etats-Unis

Si les Etats-Unis refusent de collaborer à une enquête conjointe sur le piratage de Sony et continue à accuser la Corée du Nord, Pyongyang assure que cela "aura des graves conséquences."
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Le leader nord-coréen Kim Jong-Un le 17 décembre dernier © MAXPPP)

 "Puisque les Etats-Unis répandent des allégations sans fondement et nous diffament, nous leur proposons une enquête conjointe" indique ce samedi le ministère nord-coréen des Affaires étrangères. "Sans aller jusqu'à recourir à la torture comme l'a fait la CIA américaine, nous avons les moyens  de prouver que nous  n'avons rien à voir avec cet incident".  Il assure encore que la Corée du Nord ne tolèrera "jamais que qui ce soit insulte notre plus haute autorité ", allusion directe au film contesté "l'interview qui tue". Mais "au cas où nous aurions à exercer des représailles, nous ne mènerions pas d'attentats terroristes contre des spectateurs innocents dans des cinémas mais des attaques frontales contre ceux qui se livrent à des activités hostiles."  Et le régime prévient que les Américains s'exposeront à de "graves conséquences" s'ils refusaient cette enquête conjointe.

Les preuves de la CIA

 Alors que depuis plusieurs semaines, le régime de Pyongyang faisait figure de principal suspect dans le piratage de Sony Picture, la FBI a assuré vendredi soir dans un communiqué avoir "suffisamment de preuves pour conclure que le gouvernement nord-coréen est responsable de ces actions".

A LIRE AUSSI ►►► Piratage de Sony : pourquoi le FBI accuse la Corée du Nord

Et le président américain a annoncé que les Etats-Unis allait riposter. "Nous répondrons de manière proportionnée, et nous répondrons en temps et lieu voulu " a déclaré Barack Obama ce vendredi soir. Sans entrer dans le détail.

A LIRE AUSSI ►►► Sony piraté : quelles possibilités de riposte pour les Etats-Unis ?

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.