Sites de trading en ligne : l'AMF passe à l'action

L'Autorité des marchés financiers demande l'interdiction des publicités de sites faisant miroiter des taux de rendement vraiment mirifiques. Dans ce domaine, les victimes sont courantes.

FRANCE 3

Une histoire d'arnaque à grande échelle, de circuits financiers opaques entre la France, la Grande-Bretagne et Chypre. Les publicités pour des sites de trading qui promettent des placements très rentables fleurissent sur internet. Il suffirait d'investir sur les taux de change des devises, de parier sur leurs hausses ou leurs baisses pour gagner à tous les coups.

"En l'espace de treize heures, mon compte a été dilapidé d'une somme de 71 599 euros", explique une victime de ces arnaques au micro de France 3 qui a porté plainte. Le site internet n'est pas légal en France, l'entreprise est domiciliée à l'étranger.

Neuf consommateurs sur dix perdent de l'argent

Une étude montre que rien que sur les sites autorisés, dans neuf cas sur dix les consommateurs perdent de l'argent. 15 000 clients ont perdu 161 millions d'euros en quatre ans.

Selon l'Autorité des marchés financiers (AMF), les pertes seraient encore plus grandes sur les sites illégaux. Tous les publics sont concernés. L'AMF demande donc une interdiction des publicités pour le trading sur les sites internet.

Le JT
Les autres sujets du JT