Cet article date de plus de deux ans.

Vol détourné en Biélorussie : tensions diplomatiques avec Moscou

Publié
Vol détourné en Biélorussie : tensions diplomatiques avec Moscou -
Vol détourné en Biélorussie : tensions diplomatiques avec Moscou Vol détourné en Biélorussie : tensions diplomatiques avec Moscou - (FRANCE 2)
Article rédigé par France 2 - L.Lacroix, A-C.Hinet, L.Lacroix, P.Acheré, Y.Kadouch
France Télévisions
France 2

Un nouveau vol Paris-Moscou a été annulé la matinée du vendredi 28 mai. Air France ne veut plus que ses appareils survolent la Biélorussie. Officiellement, la Russie invoque des raisons techniques. Mais tout porte à croire que c'est avant tout une affaire de diplomatie, lié à la capture d'un opposant politique.

"Les russes ne font pas de cadeaux aux Français et ils ne se sont pas pressés pour régler leurs affaires", ironise le journaliste Luc Lacroix. En effet, la Russie est mécontente des sanctions européennes prises contre son allié biélorusse. C'est le deuxième vol annulé en moins de 48 heures : faute d'autorisation de la Russie, ils n'ont pas pu se poser. Depuis le lundi 24 mai, il est demandé aux compagnies de ne pas survoler le territoire biélorusse, ce qui passe par une modification du plan de vol, habituellement une formalité.

Solidarité avec le Kremlin

Sans le feu vert russe, pas d'atterrissage possible. Serait-ce, de la part du Kremlin, une forme de représailles en solidarité avec l'allié biélorusse ? Moscou invoque des problèmes techniques, pas très convainquant selon Arnaud Dubien, directeur de l'observatoire franco-russe. "Il y a des arguments bureaucratiques, ils sont réels, et il y a sans doute un peu de mauvaise volonté, un mouvement d'humour de la Russie", souffle-t-il. En parallèle, de nouveaux éléments mettent à mal la version biélorusse sur le détournement de l'avion Ryanair : le mail de menaces justifiant la redirection de l'appareil aurait été reçu presque une demi-heure après. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.