Biélorussie : un nouveau vol Paris-Moscou d'Air France annulé, le Kremlin avance des "raisons techniques"

La compagnie a précisé avoir dû annuler ce vol "pour des raisons opérationnelles liées au contournement de l'espace aérien biélorusse nécessitant une nouvelle autorisation de la part des autorités russes pour entrer sur leur territoire".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des avions d'Air France sur le tarmac de l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle, le 30 avril 2020. (BERTRAND GUAY / AFP)

Un vol entre Paris et Moscou a été annulé, vendredi 28 mai, plusieurs jours après qu'un appareil de Ryanair a été intercepté et forcé de se poser à Minsk (Biélorussie), afin qu'un opposant qui était à bord soit arrêté. Vendredi, Air France a précisé que le Paris-Moscou a été annulé "pour des raisons opérationnelles liées au contournement de l'espace aérien biélorusse nécessitant une nouvelle autorisation de la part des autorités russes pour entrer sur leur territoire", que la compagnie n'a pas obtenue. 

Paris demande le respect du "principe de réciprocité"

Le vol précédent, mercredi, n'avait pas eu lieu pour les mêmes raisons, conduisant le ministère français des Transports à appeler la Russie à respecter le "principe de réciprocité" régissant les relations bilatérales.

Les annulations de vols sont uniquement dues à des "questions techniques", a déclaré le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov, pour qui il s'agit avant tout "d'assurer la sécurité aérienne". "Lorsque des avions (...) contournent le Bélarus, ils demandent à voler à différents endroits qui ne sont absolument pas coordonnés, ce qui entraîne des problèmes techniques", a ajouté Dmitri Peskov, assurant que la Russie n'a "aucune raison d'avoir de nouveaux problèmes" avec l'Union européenne.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Avion détourné en Biélorussie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.