Le Kremlin regrette que Joe Biden ait refusé de débattre publiquement avec Vladimir Poutine

Selon le ministre des Affaires étrangères russe, "c'est encore une occasion gâchée pour sortir de l'impasse des relations russo-américaines qui existe par la faute de Washington".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le président russe Vladimir Poutine, le 18 mars 2021 à Moscou (Russie). (ALEXEI DRUZHININ / SPUTNIK / AFP)

La Russie a regretté lundi 22 mars le refus, selon elle, des Etats-Unis d'organiser un dialogue public entre Vladimir Poutine et Joe Biden, à l'initiative du président russe, après leur passe d'armes verbale la semaine dernière. "C'est encore une occasion gâchée pour sortir de l'impasse des relations russo-américaines qui existe par la faute de Washington", a estimé le ministère russe des Affaires étrangères, dans un communiqué lapidaire.

Deux mois après son investiture, Joe Biden s'est livré ces derniers jours à des échanges tendus avec son homologue du Kremlin avec, pour mettre le feu aux poudres, ce "oui" du président américain, mercredi 17 mars, en réponse à une question d'un journaliste lui demandant s'il pensait que le président russe était un "tueur"

"C'est celui qui le dit qui l'est !" a répliqué Vladimir Poutine jeudi, dans une ambiance de cour d'école, proposant à Joe Biden une discussion diffusée en direct dans les prochains jours. Moscou a dans le même temps rappelé son ambassadeur à Washington, geste de défiance inédit depuis 1998.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.