Cet article date de plus de trois ans.

Incendie dans un centre commercial de Sibérie : la corruption mise en accusation

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Incendie dans un centre commercial de Sibérie : la corruption mise en accusation
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

La Russie est en deuil après l'incendie en Sibérie dimanche 25 mars qui a ravagé un centre commercial, faisant au moins 64 morts, dont 41 enfants. La colère monte, car aucune règle de sécurité n'a été respectée.

Ils sont des centaines sur la place centrale de Kemerovo, en Sibérie (Russie). Ce sont des familles et des proches des familles victimes de l'incendie. Ils demandent la démission des autorités locales qu'ils accusent de corruption. "Toute ma famille est morte dans les flammes, ma petite soeur, ma femme et mes trois enfants. Ils avaient cinq ans, sept ans et deux ans", crie un homme. Le vice-gouverneur de la région se met à genoux devant la foule et lui demande pardon.

Poutine promet que les responsables seront traduits en justice

Cela ne suffira pas à calmer la colère des habitants. Tous sont convaincus que c'est grâce à des pots de vin que le propriétaire du centre commercial a obtenu l'autorisation d'accueillir du public. Quand le feu s'est déclaré dimanche 25 mars dans l'après-midi, les issues de secours étaient fermées à clé et le système anti-incendie ne fonctionnait pas. Tout juste réélu, Vladimlir Poutine s'est rendu au chevet des blessés. Vladimir Poutine promet que tous les responsables seront traduits en justice et décrète pur demain une journée de deuil national.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vladimir Poutine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.