Gazoducs Nord Stream : une quatrième fuite a été détectée

Publié
Gazoducs Nord Stream : une quatrième fuite a été détectée
franceinfo
Article rédigé par
S. Thomas, M. Burgot, Y. Moine - franceinfo
France Télévisions

Une nouvelle fuite a été observée sur les gazoducs Nord Stream, jeudi 29 septembre. Si la Russie et les États-Unis s'accusent mutuellement, il semble acquis qu'il s'agit d'un acte de sabotage.

Une quatrième fuite sur les gazoducs Nord Stream a été détectée par les autorités suédoises, jeudi 29 septembre. On ne sait pas pour l'heure si elle n'avait simplement pas été observée ou s'il s'agit d'une nouvelle fuite et donc, potentiellement, d'un nouveau sabotage. La thèse de l'accident étant écartée, c'est bien celle du sabotage qui est aujourd'hui privilégiée. Reste à savoir qui aurait intérêt à s'en prendre aux tuyaux de gaz posés à 70m au fond de la mer Baltique.

La Russie nie et accuse les États-Unis

Des experts estiment que des nageurs de combat ou des drones, lancés depuis un sous-marin, auraient pu intervenir. "Ils nous mettent sur le pied de guerre. C'est-à-dire que nous sommes obligés, avec ces sabotages, de nous dire : 'Plus rien n'est sûr'. Et donc, nous devons mieux gérer nos installations" estime Thierry Bros, spécialiste des questions énergétiques et professeur à Sciences Po. Au cœur de tous les soupçons, la Russie a contre-attaqué, mercredi, et pointé la responsabilité des États-Unis. Une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU doit avoir lieu sur la question.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.