DIRECT. Présidentielle en Russie : Vladimir Poutine réélu avec plus de 70% des voix, selon des chiffres provisoires

Ces chiffres s'appuient sur la base de 40% des bulletins dépouillés.

Vladimir Poutine sort de l\'isoloir, le 18 mars 2018, à Moscou (Russie).
Vladimir Poutine sort de l'isoloir, le 18 mars 2018, à Moscou (Russie). (YURI KADOBNOV / REUTERS)
Ce qu'il faut savoir

Soirée sans suspense en Russie. Selon des résultats provisoires, Vladimir Poutine a été réélu, dimanche 18 mars, lors d'une présidentielle aux airs de plébiscite. Sur la base de 40% des bulletins dépouillés, le dirigeant russe a recueilli 74,2% des suffrages, d'après la Commission électorale. Deux sondages réalisés à la sortie des bureaux de vote lui donnent entre 73,9 et 76,3% des voix. Suivez notre direct.

Poutine au-delà de 70% ? Vladimir Poutine était crédité d'environ 70% des intentions de vote dans les derniers sondages. Son principal adversaire, le candidat communiste Pavel Groudinine, était crédité de 7% des voix, et le troisième, l'ultranationaliste Vladimir Jirinovski, de 5%, devant la journaliste libérale Ksénia Sobtchak (1à 2%).

107 millions d'électeurs appelés aux urnes. A 18 heures (heure de Moscou), la participation atteignait 52,71%, selon la Commission électorale, soit quatre points de plus qu'en 2012 à la même heure. Il y a six ans, la participation finale avait été de 65,27%.

L'opposition dénonce des fraudes. Ecarté de l'élection en raison d'une condamnation judiciaire, le principal opposant, Alexeï Navalny, a accusé le Kremlin de gonfler la mobilisation en bourrant les urnes ou en organisant le transport massif d'électeurs, parfois avec des pressions.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #RUSSIE

22h55 : "Pour l'instant on est quand même dans quelque chose qui est de moins en moins une démocratie, qui est au moins une démocrature et de plus en plus un régime autoritaire", a affirmé Sylvain Kahn, professeur de géopolitique de l'Europe à SciencesPo Paris, invité de franceinfo.

22h50 : Les résultats partiels de la présidentielle en Russie donnent, après dépouillement de la moitié des bulletins dépouillés, le président Vladimir Poutine largement en tête avec 75% des voix, selon les chiffres de la Commission électorale centrale.

21h39 : "J'y vois la confiance et l'espoir de notre peuple, nous allons travailler tout aussi dur, d'une manière tout autant responsable et efficace."

Selon les résultats partiels publiés après dépouillement de la moitié des bulletins, Vladimir Poutine a remporté 75% des voix devant le communiste Pavel Groudinine (15%).

21h17 : Dix-huit ans au pouvoir, quatrième mandat... France 2 revient sur le parcours du président russe, nommé en 1998 à la tête des services secrets russes par Boris Eltsine puis élu président de la fédération de Russie un an plus tard.

(FRANCE 2)

21h13 : "Le succès nous tend les bras !"

Le président russe a fait une apparition sur la place Rouge à Moscou où sont réunis ses partisans.




(David Mdzinarishvili/REUTERS)

20h58 : Pourquoi Vladimir Poutine semble-t-il aussi infaillible ?Selon le chercheur Cyrille Bret, auteur d’un article sur le sujet dans The Conversation, le président jouit à la fois d'une aura liée à son passé dans les services de sécurité et une posture d’homme “fort” qui a su remettre la Russie sur le devant de la scène internationale.

vladimir putin GIF


20h55 : A Moscou, les partisans du président sortant font la fête. Une scène a été montée sur la place du Manège près du Kremlin pour l'occasion.

(Пятый канал stream/YOUTUBE)

21h01 : Si Vladimir Poutine est assuré de rester jusqu'en 2024 au Kremlin, le président russe est resté très discret sur l'économie du pays. A raison puisque son bilan est peu flatteur. Pour exemple, le PIB de la Russie (1,2 billion de dollars) est à peine supérieur à celui de l'Espagne alors qu'il compte trois fois plus d'habitants. Analyse à lire sur le Huffington Post.

20h42 : Des milliers de Russes sont rassemblés sur la place du Manège à Moscou pour célébrer la réélection de Vladmiri Poutine.

20h38 : Sur Twitter, le lanceur d'alerte Edward Snowden a critiqué les irrégularités du scrutin présidentiel russe. "Les bourrages d'urnes relevés à Moscou et ailleurs lors de l'élection russe servent à voler l'influence de plus de 140 millions de personnes".




(Arif Hudaverdi Yaman / ANADOLU AGENCY)

20h20 : Le président sortant obtiendrait 91,7 % des voix en Crimée et 92 % à Sébastopol, selon des résultats provisoires. Le vote est organisé quatre ans jour pour jour après l'annexion de la péninsule ukrainienne.

20h18 : "C'est un véritable plébiscite avec un fort taux de participation", a réagi Stéphanie Desjars, correspondante de France 3 en Russie. "Vladimir Poutine incarne depuis dix-huit ans le pouvoir en Russie, c'est plus que Leonid Brejnev, avant lui, Staline était resté tentre-et-un ans au Kremlin."

(FRANCE 3)

19h49 : Bonsoir @anonyme et merci pour votre question. L'ONG Golos a pour objet principal la lutte contre la fraude électorale en Russie. Crée en 2000 afin d'assurer des élections "justes et transparentes", l'association est financée par la Commission européenne et l'Institut national pour la démocratie basé à Washington, rapporte RFI.

19h48 : Mais qui est cette ONG Golos ? Qui la finance ? Merci de répondre à cette question !

21h31 : Les chiffres font l'objet d'une véritable bataille par l'opposition. A la mi-journée, un membre de l'équipe d'Alexeï Navalny estimait que la participation moyenne dans le pays était inférieure de 10 points aux données officielles, note Le Monde. Selon Novaya Gazeta (en russe), 22% des bulletins de vote ont été dépouillés dans le pays pour le moment.

19h41 : Avec 73,9% des voix selon un sondage de sortie d'urnes, Vladimir Poutine réalise son meilleur score dans une élection présidentielle. Ex-officier du KGB, il restera au Kremlin jusqu'en 2024, année de ses 72 ans et 25 ans après avoir été désigné dauphin par un Boris Eltsine.




(Patrick Lefevre / BELGA MAG / BELGA)

19h30 : Voici les résultats selon un second institut de sondages FOM :

- Vladimir Poutine 77%

- Pavel Grudinin 11,8%

- Vladimir Jirinovski 5,9%

- Ksenia Sobchak 1,8%

19h27 : Selon les sondages sortie des urnes, Vladimir Poutine est donc conforté comme l'incontournable président d'un pays qu'il a replacé ces dernières années au premier rang sur la scène internationale, au prix de relations très tendues avec l'Occident, accentuées depuis l’empoisonnement d'un ex-espion russe au Royaume-Uni.

19h24 : Dans cette vidéo, une employée place un ballon devant la caméra de surveillance d'un bureau de vote à Kemerovo (centre de la Russie), pour cacher le dépouillement des bulletins.

(Настя Ясеницкая/YOUTUBE)

19h20 : Bonsoir @Jonathan. En effet, l'ONG Golos, spécialisée dans la surveillance des élections, a dressé sur son site internet une carte des fraudes faisant état à 17h GMT de 2 472 irrégularités, tels que bourrages d'urnes, votes multiples ou entraves au travail des observateurs. De son côté, l'équipe de campagne de Vladimir Poutine n'a fait état que de 200 irrégularités. Vous pouvez lire notre article à ce sujet.


19h20 : Des "bourrages" d'urnes signalés ?

19h16 : Dans le même temps, la Commission électorale centrale donne Vladimir Poutine réélu avec un score de 71,97 % sur la base de 21,3 % des bulletins dépouillés.




(STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

19h15 : Vladimir Zhirinovsky, chef du Liberal democratic party, obtiendrait 6,7% des voix. Il serait suivi à la quatrième place de Ksenia Sobchak avec 2,5% des voix. Ces chiffres ne sont pas officiels et sont basés sur des sondages à la sortie des bureaux de vote.

19h11 : Ce sondage mené par VTsIOM, place Vladimir Poutine en tête avec 73,9% des voix suivi du candidat communiste Pavel Grudinin avec 11,2% des voix. Sept candidats font face au président sortant, nous vous les présentons dans cet article.

La candidate à l\'élection présidentielle russe Ksenia Sobchak répond à la presse après un meeting à Moscou, le 15 mars 2018.


(ALEXANDER NEMENOV / AFP)

19h09 : Selon un sondage de sortie des urnes, Vladimir Poutine serait réélu pour un quatrième mandat avec 73,9% des voix.

18h31 : Vladimir Poutine, 65 ans dont plus de 18 au pouvoir, a fait de la participation sa principale bataille et devrait remporter haut la main un quatrième mandat courant jusqu'à 2024. Notre journaliste Marie-Violette Bernard vous raconte comment l'homme est passé de chef des services secrets à indéboulonnable dirigeant au cœur de l'année 1999.

Vladimir Poutine se présente pour un quatrième mandat de président de la Russie, le 18 mars 2018.


(BAPTISTE BOYER / FRANCEINFO)

18h30 : Les premiers sondages de sortie des urnes seront connus peu après 18 heures GMT, heure de la fermeture des derniers bureaux de vote dans l'enclave russe de Kaliningrad, avant que les résultats partiels ne soient donnés au cours de la nuit.

18h28 : Selon le journal russe Novaya Gazeta (en russe), Ksenia Sobtchak, candidate à la présidentielle, a confié à Alexeï Navalny il y a un mois, s'être présentée à l'élection car on lui avait promis "une énorme somme d'argent". La candidate réfute ces informations.

Ksenia Sobtchak, candidate à l\'élection présidentielle russe.


(SAUL LOEB / AFP)

18h15 : Il est 20 heures à Moscou, les bureaux de vote ferment. Selon la correspondante du Monde sur place, la participation est en hausse par rapport à 2012. Le principal opposant à Vladimir Poutine, Alexeï Navalny et la candidate en lice Ksenia Sobtchak envisagent une "annonce commune".

17h27 : Des coupons de réduction pour des produits alimentaires, des "médailles", des sandwichs ou encore des billets pour des concerts ont aussi été distribués aux électeurs, selon des témoignages diffusés sur les réseaux sociaux.

17h26 : Golos s'est inquiétée notamment d'informations faisant état de contraintes exercées par des employeurs ou universités forçant employés et étudiants à voter non pas à leur lieu de domicile mais sur leur lieu de travail ou d'étude, "où l'on peut contrôler leur participation au scrutin".

17h22 : L'ONG Golos, spécialisée dans la surveillance des élections et qui dresse une carte des fraudes sur son site internet, fait état vers 15h GMT de 2 288 cas d'irrégularités tels que du bourrage d'urnes, des cas de votes multiples ou des entraves au travail des observateurs.

17h20 : Plusieurs centaines de cas de fraude ont déjà été rapportés, principalement à Moscou et sa région, ainsi qu'à Saint-Pétersbourg et en Bachkirie, dans l'Oural. De nombreuses photos et vidéos surréalistes ont ainsi été postées sur les réseaux sociaux, rapporte le Huffington Post.

17h17 : L'opposant numéro 1 de Vladimir Poutine, Alexeï Navalny (exclu de l'élection présidentielle), a partagé sur son compte Twitter des images de bourrages d'urnes dans les bureaux de vote. Dans une des vidéos, on voit une femme glisser un paquet de bulletins de vote dans une urne.

(ROB BANKS/YOUTUBE)

16h13 : Près de 107 millions d'électeurs sont appelés aux urnes ce dimanche pour l'élection présidentielle. Dans les bureaux de vote, les votants n'hésitent pas à venir accompagnés ou en tenue spéciale...








(REUTERS)

14h29 : Elles évoquent des bourrages d'urnes, des cas de votes multiples ou encore des entraves au travail des observateurs. L'opposition russe et l'ONG Golos, spécialisée dans la surveillance des élections, dénoncent plus d'un millier d'irrégularités lors du premier tour de l'élection présidentielle en Russie.

13h42 : Il n'oublie pas ses devoirs de citoyen russe. Gérard Depardieu, qui a obtenu la double nationalité en janvier 2013, a voté pour le premier tour de l'élection présidentielle, ce matin, à l'ambassade de Russie à Paris.

13h30 : Vont-ils parvenir à créer une énorme surprise ? Les sept candidats opposés à Vladimir Poutine ont en tout cas tous les sondages contre eux. Nous dressons le portrait des challengers du président russe.