La Russie et la Chine mènent des exercices militaires conjoints en mer du Japon

"Des missions anti-sous-marines et de combat naval" sont prévues, selon le ministère russe de la Défense, ainsi que "des tirs d'artillerie conjoints".
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min
Un bateau-fusée russe participe à des exercices militaires avec la Chine, en mer du Japon, le 5 septembre 2022. (KIRILL KUDRYAVTSEV / AFP)

La Russie multiplie les démonstrations de force. Après une nouvelle nuit de frappes, visant le port d'Odessa, Moscou lance des exercices militaires conjoints avec la Chine, jeudi 20 juillet, en mer du Japon. Ces manœuvres doivent durer quatre jours, jusqu'à dimanche. "L'objectif principal est de renforcer la coopération navale entre la Russie et la Chine, de maintenir la stabilité et la paix dans la région Asie-Pacifique", précise le ministère russe de la Défense dans un communiqué.

Cinq bâtiments de guerre chinois, dont le destroyer lanceur de missiles guidés Qiqihar, manœuvrent aux côtés de navires anti-sous-marins et des corvettes russes. Des tirs d'artillerie conjoints sont également prévus.

Une coopération qui devrait se renforcer

En quatre ans, c'est la sixième patrouille militaire menée dans la zone maritime par Pékin et Moscou. Les deux puissances se sont aussi entraînées dans les airs : leur dernier exercice conjoint avait même poussé la Corée du Sud à déployer des avions de chasse par prévention.

La coopération navale entre les deux pays devrait aussi être renforcée, selon les annonces du ministre chinois de la Défense en juillet. Depuis le début de l'invasion russe en Ukraine, Pékin n'a pas condamné les agissements de Moscou. En outre, la Chine partage la volonté du Kremlin de contrer ce que les deux puissances considèrent comme une hégémonie américaine. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.