Cet article date de plus d'un an.

Russie : l’opposant Alexeï Navalny de retour à l’isolement dont il venait à peine de sortir

L'opposant russe a annoncé via ses avocats sur son compte Twitter qu'il avait de nouveau été envoyé dans une cellule d'isolement dans le camp d'internement à régime sévère où il est désormais emprisonné depuis juin dernier.

Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
  (NATALIA KOLESNIKOVA / AFP)

Alexeï Navalny venait à peine de sortir de la cellule d'isolement où il avait passé deux semaines, dans la prison de Melekhovo, à 250 km à l'ouest de Moscou où il a été envoyé après une condamnation à neuf ans de prison supplémentaires, pour avoir détourné de l'argent de sa fondation, selon l’acte d’accusation. Après six jours, le voici de retour dans cette pièce exiguë de six mètres carrés, avec pour seul meuble un tabouret, un endroit qu'il décrit lui-même comme un "chenil pour les chiens".

Le motif de ce renvoi au mitard : il a mal balayé la cour et appelé un gardien par son grade, lieutenant, au lieu d'utiliser son prénom et son nom patronymique comme on le fait traditionnellement en Russie quand on veut dire Monsieur. Des prétextes futiles en apparence mais la prison de Melekhovo est connue pour ses conditions de détention particulièrement dures. Des cas de tortures y ont déjà été signalés et au moins deux détenus y ont été tués ces dernières années, battus à mort par d'autres détenus.

Dans l'immédiat, la vie d'Alexeï Navalny ne semble pas directement menacée mais c'est la septième fois que l'ennemi public numéro 1 du Kremlin est condamné à l'isolement depuis son arrivée en juin dernier. D'après ses avocats la loi russe ne permettrait pas en théorie un tel enchaînement de punitions.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.