Alexeï Navalny accuse Vladimir Poutine d'avoir commandité son empoisonnement

L'opposant russe est sorti du coma et poursuit sa convalescence en Allemagne.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'opposant russe Alexeï Navalny à Berlin le 23 septembre 2020, après avoir été dans le coma pendant près de trois semaines. (AFP/ INSTAGRAM ACCOUNT @NAVALNY)

L'opposant russe Alexeï Navalny affirme dans le magazine allemand Der Spiegel (en allemand), jeudi 1er octobre, que le président russe Vladimir Poutine est à l'origine d'une tentative d'empoisonnement à son égard et il assure ne pas avoir peur. "J'affirme que Poutine est derrière ce crime et je n'ai pas d'autres versions de ce qui s'est passé", a-t-il déclaré. Evoquant son intoxication, l'opposant explique : "On ne ressent pas de douleur, mais on sait qu'on va mourir."

Alexeï Navalny a quitté la semaine dernière l'hôpital de Berlin dans lequel il a été soigné après avoir été pris d'un malaise le 20 août lors d'un vol entre la Sibérie et Moscou. Trois laboratoires européens ont conclu à son empoisonnement avec un agent neurotoxique de type Novitchok, conçu à des fins militaires à l'époque soviétique, et les capitales occidentales ont dès lors appelé la Russie à s'expliquer et à enquêter. De son côté, Moscou rejette toutes les accusations.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.