Cet article date de plus d'un an.

Alexeï Navalny accuse Vladimir Poutine d'avoir commandité son empoisonnement

L'opposant russe est sorti du coma et poursuit sa convalescence en Allemagne.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'opposant russe Alexeï Navalny à Berlin le 23 septembre 2020, après avoir été dans le coma pendant près de trois semaines. (AFP/ INSTAGRAM ACCOUNT @NAVALNY)

L'opposant russe Alexeï Navalny affirme dans le magazine allemand Der Spiegel (en allemand), jeudi 1er octobre, que le président russe Vladimir Poutine est à l'origine d'une tentative d'empoisonnement à son égard et il assure ne pas avoir peur. "J'affirme que Poutine est derrière ce crime et je n'ai pas d'autres versions de ce qui s'est passé", a-t-il déclaré. Evoquant son intoxication, l'opposant explique : "On ne ressent pas de douleur, mais on sait qu'on va mourir."

Alexeï Navalny a quitté la semaine dernière l'hôpital de Berlin dans lequel il a été soigné après avoir été pris d'un malaise le 20 août lors d'un vol entre la Sibérie et Moscou. Trois laboratoires européens ont conclu à son empoisonnement avec un agent neurotoxique de type Novitchok, conçu à des fins militaires à l'époque soviétique, et les capitales occidentales ont dès lors appelé la Russie à s'expliquer et à enquêter. De son côté, Moscou rejette toutes les accusations.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Alexeï Navalny

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.