Royaume-Uni : l'armée appelée en renfort face à la pénurie d'essence dans les stations-service

Publié Mis à jour
Royaume-Uni : l'armée appelée en renfort face à la pénurie d'essence dans les stations-service
Article rédigé par
M. Boisseau, L. Soudre, O. Briand, C. Madini - France 2
France Télévisions

Depuis plusieurs jours, certaines stations-service du Royaume-Uni n'ont plus d'essence. L'armée a alors été mobilisée.

Face à des files d'attente toujours impressionnantes devant certaines stations-service du Royaume-Uni, une intervention militaire a été déclenchée. L'armée a été sollicitée pour prendre le volant de camions-citernes, moins nombreux à livrer du carburant ces derniers jours, faute de chauffeurs pour les conduire. 

La pandémie a ralenti les formations de chauffeurs


Les soldats ne sont pas encore sur le terrain, mais le gouvernement leur demande de se tenir prêts. Toutefois, devant la tension dans les stations-service, avec parfois des échauffourées, ils sont attendus comme des sauveurs par les Britanniques. À l'origine de la crise, la pandémie de Covid-19, qui a ralenti les formations des chauffeurs, mais aussi le Brexit, qui a empêché le recrutement d'Européens. Mais c'est surtout l'afflux massif d'automobilistes paniqués qui a vidé les stations-service. 

"Nous allons mobiliser les formateurs du ministère de la Défense pour accélérer l'attribution des permis poids lourds", a expliqué George Eustice, secrétaire d'État britannique à l'environnement, à l'alimentation et aux affaires rurales. Le Royaume-Uni s'est également résolu à accorder 5 000 visas à des chauffeurs européens, mais valables seulement jusqu'à Noël.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Royaume-Uni

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.