Cet article date de plus de sept ans.

La Première ministre danoise félicite son mari élu député au Royaume-Uni

Mariée au nouveau parlementaire travailliste Stephen Kinnock, Helle Thorning-Schmidt a assuré vendredi qu'ils feront la navette tous les deux entre leur pays respectif pour se voir.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Helle Thorning-Schmidt, la Première ministre danoise, et son mari, le député travailliste britannique Stephen Kinnock, le 7 mai 2015 à Aberavon (Royaume-Uni). (JOE GIDDENS/AP/SIPA)

Helle Thorning-Schmidt a le sourire au lendemain des élections législatives britanniques, vendredi 8 mai. Non pas parce que la chef du gouvernement danois se réjouit de l'écrasante victoire des conservateurs de David Cameron, mais parce que son mari, le Britannique Stephen Kinnock, candidat travailliste, a été élu. "Je suis très contente, a-t-elle déclaré au quotidien Berlingske. Le résultat est vraiment fantastique pour lui. Tout le travail qu'il a investi a porté ses fruits."

>> Résultats, réactions et analyses : suivez notre direct sur les élections britanniques 

Stephen Kinnock, 45 ans, se présentait pour la première fois, dans la circonscription ouvrière d'Aberavon, dans le sud du pays de Galles. Il a rassemblé 48,9% des voix, loin devant le candidat arrivé en deuxième position, qui n'en a récolté que 15,8%.

"Nous aurons encore plus de sujets de conversation"

Il est surtout connu au Royaume-Uni comme étant le fils de Neil Kinnock, numéro un du parti travailliste dans les années 1980 et commissaire européen pendant de longues années. Si bien que les médias l'appellent le "prince rouge", surnom de ces enfants de travaillistes célèbres parachutés dans une circonscription facile à gagner.

Stephen Kinnock et Helle Thorning-Schmidt, qui ont deux filles, se sont rencontrés au Collège d'Europe à Bruges en 1993. Comme on lui demandait qui ferait la navette entre Londres et Copenhague, Helle Thorning-Schmidt a répondu : "Tous les deux, comme nous le faisons depuis de nombreuses années, et nous avons toujours fait en sorte que cela fonctionne. (...) J'ai toujours eu un mari qui travaillait dans un autre pays que le Danemark, et maintenant, c'est en politique. Cela veut justement dire que nous aurons encore plus de sujets de conversation, puisque nous nous intéressons tous les deux à la politique."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Législatives britanniques

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.