DIRECT. Législatives britanniques : majorité absolue pour les conservateurs, démissions en série

Les Tories de David Cameron ont remporté 331 des 650 sièges de la Chambre des communes, selon les résultats définitifs. 

Ed Miliband, le chef du parti travailliste britannique, battu aux élections législatives, le 8 mai 2015.
Ed Miliband, le chef du parti travailliste britannique, battu aux élections législatives, le 8 mai 2015. (JUSTIN TALLIS / AFP)
Ce qu'il faut savoir

David Cameron reste au 10 Downing Street. Le Premier ministre britannique sortant a largement remporté les élections législatives britanniques jeudi 7 mai. Les résultats définitifs confirment que les conservateurs ont remporté la majorité absolue avec 331 sièges. 

Francetv info vous propose de suivre cette journée en direct. 

 Victoire pour les conservateurs et les indépendantistes écossais. Les conservateurs ont réussi à faire élire 331 députés, les travaillistes n'obtiennent, eux, que 232 sièges et les nationalistes écossais entrent en force au Parlement avec 56 élus.

Ed Miliband démissionne. Dans une brève allocution, le leader du Labour, Ed Miliband, a annoncé sa démission peu après 13 heures, assumant l'"entière responsabilité de la défaite".

Coup dur pour le Ukip, son leader a été battu. Nigel Farage, leader du parti europhobe Ukip, a été battu dans sa circonscription du South Thanet, dans son Kent natal, devancé par le candidat conservateur. Comme il l'avait promis en cas de défaite, il a annoncé sa démission, tout en n'écartant pas la possibilité de présenter à nouveau sa candidature en septembre.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #ROYAUME_UNI

23h57 : La victoire écrasante de David Cameron a conduit l'homme de l'ombre sous les feux des projecteurs. Directeur de campagne des Tories, Lynton Crosby, 58 ans, a mené sa campagne sur tous les fronts, décryptée par Le Point.

23h51 : @anonyme Il s'agit d'un mode de scrutin uninominal majoritaire à un tour, dit "first-past-the-post". Avec ce système, le candidat qui reçoit le plus de votes dans une circonscription est élu, même s'il n'a pas de majorité et même s'il n'a que quelques voix d'avance. Le Ukip est arrivé troisième avec 12,6 % des voix mais un seul de ses candidats est arrivé premier dans sa circonscription.

23h48 : Pourquoi le parti Ukip a 12% des voix et n'obtient qu'un siège ? On parle d'un système électoral différent mais lequel ? On peut avoir des détails ?

23h35 : Ils gagnent… ou ils démissionnent. Pas de demi-mesure au Royaume-Uni où trois grands noms de la politique ont tour à tour quitté la tête de leurs partis. Outre-Manche, la notion de responsabilité a-t-elle plus de sens pour les politiciens britanniques ? Eléments de réponse avec le bureau de France 2 à Londres.

21h51 : Les élections se suivent et ne se ressemblent pas pour ce parieur fou. Après avoir empoché 193 000 livres (266 000 euros) en misant sur la victoire du "no" au référendum sur l'indépendance de l'Ecosse, un anonyme a misé une somme similaire aux législatives. Sauf que cette fois, il a tout perdu, raconte The Independent (en anglais).

20h16 : L'heure est au bilan, après la nette victoire des conservateurs au Royaume-Uni. Entre surprises et démissions en série, voici ce qu'il faut retenir des législatives britanniques.



LEON NEAL / AFP

18h29 : Theresa May (Intérieur), George Osborne (Finances), Michael Fallon (Défense) et Philip Hammond (Affaires Etrangères) conservent leurs portefeuilles respectifs

18h42 : Après la nette victoire des Tories de David Cameron, plusieurs ministres conservent leur porte-feuille, comme le signale l'un d'entre vous dans les commentaires. Le Premier ministre livre ces informations sur Twitter.

17h37 : Le président américain Barack Obama a félicité le Premier ministre britannique David Cameron pour son "impressionnante victoire" après le succès éclatant et inattendu de son parti. Il a ajouté avoir "apprécié l'étroite relation de travail avec le Premier ministre Cameron au cours de ces dernières années et je souhaite continuer de renforcer les liens entre nos pays".

17h21 : @pacarel Mais si on observe en nombre de sièges, c'est très différent, selon nos calculs.

Conservateurs : 50,9%

Travaillistes : 35,7%

Ukip : 0,15%

Libéraux-démocrates : 1,2%

Scottish National Party : 8,6%

17h21 : @pacarel En termes de votes, cela donne, pour les principaux partis, selon le décompte de BBC News :

Conservateurs : 36,9%

Travaillistes : 30,4%

Ukip : 12,6%

Libéraux-démocrates : 7,9%

Scottish National Party : 4,7%

Green : 3,8%

17h21 : Peut-on avoir les pourcentages de chaque parti aux élections UK ?

16h33 : Les travaillistes n'ont que 232 sièges, tandis que les indépendantistes écossais du SNP raflent 56 sièges.

16h30 : Les Conservateurs britanniques remportent 331 sièges sur 650, selon les résultats complets de BBC News.

15h35 : François Hollande a décroché son téléphone pour féliciter le grand vainqueur des législatives britanniques, David Cameron. Il l'a invité à venir à Paris "une fois son gouvernement formé".

15h32 : @carlier Oui. La droite française s'est largement réjouie de la victoire des conservateurs. Retrouvez les réactions d'Hervé Morin, Nicolas Sarkozy, Bruno Le Maire, Marine Le Pen et d'autres dans notre article.

15h21 : Avez vous les réactions des hommes politiques français après la brillante victoire des conservateurs au royaume uni ?

15h34 : Il ne reste plus qu'un seul siège à attribuer pour connaître les résultats définitifs complets des législatives britanniques, selon BBC News. Les conservateurs ont déjà 330 sièges sur 650.

14h50 : Maintenant, les problémes vont commencer pour Cameron sur le référendum sur l'union européenne. Cameron veut que le R.-U. reste dans l'Europe mais si le oui lors du référendum l'emporte, ses partenaires de l'Union exigeront qu'il soit plus Euro-friendly et adopte l'Euro. Si le non l'emporte, beaucoup d'investisseurs partiront et la City pourrait reculer face à d'autres bourses et affaiblir considérablement l'angleterre. Même les USA veulent que le R.-U. reste dans l'U.E. pour avoir un homme de confiance. En cas de victiire du non et le bon score du SNP, une nouvelle demande de référendum sur l'indépendance de l'écosse pourrait être exigée.

14h55 : Notre journaliste Vincent Daniel, qui suit les législatives britanniques, relève que le référendum sur l'UE ne sera peut-être pas une partie de plaisir pour David Cameron. @Alicia aussi a un avis sur la question.

14h55 : Quelles leçons économiques peut-on tirer de ces législatives britanniques ? Réponses de notre blogueur Alexandre Delaigue.





14h56 : En annonçant sa démission, le leader travailliste Ed Miliband s'est platement excusé pour tous ses "collègues qui ont perdu leurs sièges", explique le Guardian.

14h33 : David Cameron a aussi déclaré qu'il allait organiser le référendum sur le maintien du Royaume-Uni dans l'Union européenne.

14h17 : "Nous pouvons faire du Royaume-Uni un endroit où il fait bon vivre."




Le Premier ministre David Cameron s'exprime après la large victoire du son pays.

13h47 : Démissions des perdants, victoire de David Cameron, raz-de-marée des indépendantistes écossais : les législatives britanniques vous font réagir dans les commentaires.


13h45 : Selon la BBC, il ne reste plus que sept sièges, sur 650, dont on ignore encore les résultats après les législatives.

13h45 : es conservateurs sont assurés de la majorité absolue de 326 sièges.

13h36 : Assurés d'envoyer 57 députés à Londres, les indépendantistes écossais du SNP (Scottish National Party) ont enregistré une victoire historique aux législatives britanniques. Edimbourg a un parfum de revanche sereine et déterminée. Reportage.




(VINCENT DANIEL / FRANCETV INFO)

13h27 : On en profite pour rejoindre notre envoyé spécial en Ecosse. Voici ses derniers tweets.

13h17 : Ed Miliband démissionne de la direction du Parti travailliste.

13h06 : "Je suis un homme de parole".




Le leader du Ukip, Nigel Farage, battu dans sa circonscription de South Thanet, a confirmé qu'il démissionnait de la tête du parti europhobe comme il l'avait promis en cas de défaite. Il n'a toutefois pas exclu un retour à l'automne : "Je sens une pointe de déception, mais je me sens aussi en partie mieux que depuis de nombreuses années. Je n'ai plus pris deux semaines de vacances depuis octobre 1993. J'ai envie de prendre mon été, de m'amuser un peu."

12h49 : "Les résultats ont été dévastateurs", a reconnu Nick Clegg lors d'une conférence de presse à Londres. Peu après 12h30, les Libéraux-démocrates n'avaient que 8 députés (contre 56 dans le parlement sortant) alors que seules neuf circonscriptions restaient à dépouiller sur les 650 du pays.

13h07 : Nigel Farage, le chef de file du parti europhobe Ukip, quitte aussi la tête de son parti.

12h41 : Nick Clegg annonce sa démission de la tête du parti libéral-démocrate.

12h38 : Alors que les résultats sont connus pour 640 circonscriptions sur un total de 650, le parti du Premier ministre sortant, David Cameron, obtient 325 sièges, contre 228 pour les travaillistes. Ce résultat est suffisant pour s'assurer la majorité car quatre députés du Sinn Féin nord-irlandais refusent de siéger à Westminster. Le score des conservateurs pourrait encore augmenter à l'issue des derniers dépouillements.

12h35 : Les conservateurs obtiennent la majorité de fait à la chambre des communes avec 324 sièges.

11h57 : En attendant les résultats définitifs, Sarah Pickard, maître de conférences en civilisation britannique à la Sorbonne Nouvelle (Paris-III) et auteur de Les Anglais (Cavalier bleu), analyse pour francetv info la large victoire des conservateurs britanniques. Elle estime par ailleurs que le raz-de-marée des indépendantistes Ecossais de Nicola Sturgeon les rend légitimes à réclamer un nouveau référendum.



(RUSSELL CHEYNE / REUTERS)

11h41 : Le leader du parti europhobe Ukip, Nigel Farage, a échoué à se faire élire dans sa circonscription du sud-est de l'Angleterre. C'est un coup dur pour ce parti europhobe, qui n'obtient qu'un siège.

11h36 : Le leader des travaillistes est arrivé au siège de son parti. Il devrait annoncer sa démission sous peu, relate le correspondant du Figaro à Londres.




(USTIN TALLIS / AFP)