Cet article date de plus de sept ans.

La droite française se réjouit de la victoire des conservateurs au Royaume-Uni

De François Fillon à Alain Juppé en passant par Marine Le Pen, chacun a profité du large succès du parti de David Cameron pour livrer son analyse de la situation en France.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
David Cameron, le Premier ministre britannique, le 8 mai 2015 à Londres (Royaume-Uni), devant le 10, Downing street. (LEON NEAL / AFP)

C'est avec un enthousiasme non dissimulé que les responsables des partis de droite français ont accueilli la victoire des conservateurs aux élections législatives britanniques, vendredi 8 mai.

>> Législatives britanniques : retrouvez tous les résultats, les réactions et les analyses dans notre direct

Les dirigeants de l'UMP, de l'UDI, mais aussi du FN, en ont profité pour saluer la politique économique de David Cameron, critiquer François Hollande et son gouvernement, mais aussi pour aborder la question européenne.

Un exemple à suivre

Dans les communiqués comme sur leurs comptes Twitter, les principales figures de la droite française se sont réjouies de la victoire du Premier ministre sortant. "Je salue la victoire franche et méritée de David Cameron", a ainsi commenté François Fillon. Bruno Le Maire salue lui aussi le travail accompli par les "Tories" pour redresser le pays.

Tout aussi enthousiaste, Pierre Lellouche, délégué de l'UMP aux relations internationales, insiste surtout sur la politique économique du Premier ministre britannique : "L'UMP se réjouit de cette victoire qui récompense la politique économique claire et courageuse menée depuis cinq ans au Royaume-Uni." 

Une joie partagée par Hervé Mariton : "Oui, il faut se réjouir de la victoire des conservateurs, c'est une politique économique intelligente et vigoureuse que Margaret Thatcher avait initiée et qui avait arrêté le déclin de l'Angleterre." 

Un avertissement pour l'Europe

Le référendum sur la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne promis par David Cameron en cas de victoire des "Tories" ne manque pas de faire réagir la droite française. Sur Twitter, Marine Le Pen, qui milite pour une sortie de la France de l'UE, rappelle ainsi avec insistance sa promesse au Premier ministre britannique.

A l'inverse, Jean-Marie Bockel, vice-président de l'UDI, explique que son parti "se désole qu'une fois de plus, la construction européenne ait fait l'objet de remises en cause électoralistes qui la déstabilisent" ajoutant que, "dans un sens ou dans l'autre, il appelle le Premier ministre à clarifier la situation du Royaume-Uni en Europe." Pierre Lellouche, lui, se veut plus positif : "L'UMP est plus que jamais convaincue que le maintien d'un Royaume-Uni fort et prospère au sein de la famille européenne est indispensable."

Un moyen de critiquer François Hollande...

Plus que la situation du Royaume-Uni, c'est celle de la France que les dirigeants de la droite française ont voulu commenter dans leurs réactions. Derrière le tweet du centriste Hervé Morin, qui s'en prend aux travaillistes, on retrouve les critiques adressées au gouvernement socialiste français.

François Fillon, lui, va droit au but en visant directement François Hollande :  "Le peuple britannique a choisi de poursuivre une politique économique qui, contrairement à celle de François Hollande, obtient des résultats sur le front de la croissance et de l'emploi."

... et d'évoquer la présidentielle de 2017

Alain Juppé a, de son côté, insisté sur un des aspects inattendus des législatives britanniques. Contrairement à ce qu'annonçaient les sondages, le scrutin s'est avéré beaucoup moins serré que prévu. Personne n'avait anticipé la large victoire des conservateurs. L'ancien Premier ministre français, favori des sondages pour la présidentielle de 2017, insiste donc sur la nécessité d'être prudent en politique.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Législatives britanniques

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.