Cet article date de plus de six ans.

Grande-Bretagne : l'inquiétude des Polonais

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Grande-Bretagne : l'inquiétude des Polonais
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

David Cameron, le Premier ministre britannique, veut instaurer la réduction drastique des aides sociales à l'égard des immigrés, y compris européens. Les 600 000 Polonais de Londres sont visés.

Alors que la question de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne devrait être soumise à un référendum dans quelques mois, le Premier ministre britannique, David Cameron, était en France pour négocier avec François Hollande. Parmi les sujets sur la table, la question des aides sociales pour les étrangers, y compris les ressortissants européens. Rien n'est tranché, mais le sujet fait débat de l'autre côté de la Manche. 

"On contribue à l'économie de ce pays"

Aujourd'hui, on compte 600 000 Polonais à Londres. Ils sont concentrés dans le quartier d'Ealing. Ils ne comprennent pas la politique que veut mener David Cameron. "On vit en Europe, on est libre d'aller travailler où l'on veut", lâche un Polonais. "On travaille avec les Britanniques, on embauche des Britanniques, on contribue à l'économie de ce pays", déplore un chef d'entreprise. Les Polonais s'insurgent contre les propos du Premier ministre sur les coupes de l'assurance maladie pour les immigrés en provenance de pays européens. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.