Le "rockeur" de la Garde républicaine invité au concert de Noel Gallagher et de U2 au Stade de France

Fan du chanteur britannique et du groupe irlandais, Jean-Michel Mekil s'est fait remarquer, mardi, en interprétant une chanson d'Oasis.

Jean-Michel Mekil interprète \"Don\'t Look Back in Anger\", le 13 juin 2017, au Stade de France, à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis).
Jean-Michel Mekil interprète "Don't Look Back in Anger", le 13 juin 2017, au Stade de France, à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). (FRANCK FIFE / AFP)

Sa reprise d'une chanson d'Oasis avant le match France-Angleterre n'est pas passée inaperçue. Le garde républicain Jean-Michel Mekil a été invité au concert de Noel Gallagher et de U2 au Stade de France, a annoncé, jeudi 15 juin, le promoteur Live Nation France.

"C'est pas vrai  ? C'est extraordinaire, a réagi Jean-Michel Mekil. Etre dans le public pour écouter leurs chansons, c'est tellement énorme !" Il avait confié être fan du chanteur mancunien et de Bono et sa bande, qui se produiront les 25 et 26 juillet au Stade de France, là où il a joué et chanté Don't Look Back In Anger mardi.

"Je suis à Montluçon pour une prise d'armes avec une école de gendarmerie, il fait 35 °C, je me disais 'ça va être moins rigolo aujourd'hui', a poursuivi le maréchal des logis-chef, 43 ans, qui joue habituellement du trombone dans l'orchestre de la Garde républicaine. Mais là, c'est la méga-super nouvelle de la journée !"

Une vidéo qui a fait le tour du monde

L'hommage rendu aux victimes des attentats de Manchester et de Londres a fait frissonner les 80 000 spectateurs du Stade de France, dont environ 2 300 supporters britanniques, et des millions de téléspectateurs. Mais aussi Emmanuel Macron et Theresa May, côte à côte en tribune.

Les images de cet homme portant des lunettes, en tenue militaire, muni d'une oreillette et d'un petit micro, ont fait le tour du monde sur les réseaux sociaux. Et depuis, les félicitations ne cessent d'affluer sur le compte Facebook de la Garde républicaine.