Ancien espion russe empoisonné : ces 14 autres morts suspectes que la justice britannique devrait réexaminer

La ministre de l'Intérieur britannique a reconnu que les enquêteurs pourraient examiner de nouveau un certain nombre de ces cas pour évaluer d'éventuelles implications russes.

La police enquête à Salisbury (Royaume-Uni), le 11 mars 2018, après le mystérieux empoisonnement de Sergueï Skripal et de sa fille.
La police enquête à Salisbury (Royaume-Uni), le 11 mars 2018, après le mystérieux empoisonnement de Sergueï Skripal et de sa fille. (DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP)

Et si Sergueï Skripal n'était pas la seule victime d'une tentative de meurtre des services secrets russes ? Après l'empoisonnement de cet ancien espion dans la petite ville de Salisbury, dans le sud de l'Angleterre, les enquêteurs britanniques ont décidé de rouvrir de vieilles enquêtes sur des morts tout aussi mystérieuses. 

La présidente de la Commission des affaires nationales, la députée travailliste Yvette Cooper, a écrit à la ministre de l'Intérieur, Amber Rudd, pour lui demander de réexaminer quatorze affaires après l'attaque à l'arme chimique contre l'ex-agent double russe Sergueï Skripal et sa fille Ioulia, le 4 mars à Salisbury. Amber Rudd a reconnu que les enquêteurs pourraient se pencher de nouveau sur un certain nombre de ces cas pour évaluer d'éventuelles implications russes. Voici les cas les plus connus.

1Un exilé russe mort d'une "compression au niveau du cou"

Nikolaï Glouchkov a été retrouvé mort le 12 mars 2018. Visé dès 1999 par des poursuites pour détournement de fonds au détriment de la compagnie aérienne Aeroflot, il avait reçu l'asile politique au Royaume-Uni en 2010. Il avait été condamné à huit ans de prison par contumace en mars 2017 par la justice russe. Selon les premiers examens post mortem, Glouchkov est décédé après une "compression au niveau du cou", à 68 ans. Il faisait partie des anciens partenaires de Boris Berezovsky (voir ci-dessous).

2Un oligarque russe retrouvé pendu avec son écharpe

Boris Berezovsky a été retrouvé pendu avec une écharpe dans sa salle de bain, le 23 mars 2013. L'enquête n'a pas permis de conclure s'il s'agissait d'un suicide ou d'un meurtre. Boris Berezovsky a fait fortune dans les années 1990, au moment des privatisations menées par le gouvernement russe après la chute de l'URSS, en prenant le contrôle de la principale chaîne de télévision du pays. Au départ proche de Poutine, il s'est plus tard brouillé avec le chef de l'État russe, ce qui l'a amené à se réfugier au Royaume-Uni, où il a obtenu l'asile politique en 2003.

3Un homme d'affaires russe mort durant son jogging

Alexander Perepilichny a été découvert mort le 10 novembre 2012. Parti faire un jogging, il a été retrouvé sans vie sur le bord d'une route. Il avait 43 ans. Malgré deux autopsies, les causes de sa mort n'ont pas été définies.

Alexander Perepilichny avait quitté Moscou pour le Royaume-Uni en 2009. Il avait remis à des avocats suisses des documents détaillant l'implication d'officiels russes dans un vaste scandale financier. Deux ans après sa mort, la société auprès de laquelle Perepilichny avait un contrat d'assurance-vie a demandé de nouveaux examens, qui ont permis de détecter une substance toxique dans son estomac, un dérivé d'une plante chinoise appelée gelsemium. L'enquête se poursuit.

4Un magnat géorgien mort d'une crise cardiaque

Associé à Berezovsky, Badri Patarkatsishvili est mort en février 2008. Il avait supervisé la privatisation de la compagnie énergétique Sibneft, devenue Gazprom Neft. Comme lui, il s'est finalement heurté à Vladimir Poutine et a été accusé de fraude et détournement de fonds.

Un mois après avoir échoué à l'élection présidentielle dans son pays, il s'est effondré avant de mourir dans son manoir près de Londres, à 52 ans. Il avait rencontré Berezovsky et Glouchkov un peu plus tôt ce jour-là. L'enquête a conclu à une crise cardiaque.

5Un espion britannique retrouvé mort nu dans un sac de sport

Le corps de Gareth Williams a été retrouvé en août 2010, nu, dans un sac de sport, cadenassé de l'extérieur, dans la baignoire d'un appartement londonien. Il avait 31 ans. L'enquête a conclu à une mort "d'origine probablement criminelle".

Ce  mathématicien travaillait au quartier général des communications du gouvernement, le service de renseignement électronique et d'écoutes du Royaume-Uni. Selon un ex-agent russe ayant fait défection, il aurait été approché pour travailler pour le compte de Moscou, mais aurait refusé. 

6Un agent immobilier britannique tombé du quatrième étage

Scot Young est tombé du quatrième étage d'un immeuble londonien le 8 décembre 2014. Il s'est empalé sur les pointes d'une grille. La police n'a pas considéré sa mort comme suspecte. Scot Young était, à l'époque, au cœur d'un divorce très conflictuel, qui allait lui coûter plusieurs dizaines de millions de livres.

Selon les conclusions de l'enquête, l'hypothèse du suicide n'était néanmoins pas certaine, étant donné la difficulté à déterminer son état d'esprit avant sa mort. Il avait négocié des contrats pour Berezovsky, nourrissant la colère des autorités russes à son encontre. 

7et 8  Deux avocats morts à un an d'écart

Stephen Curtis est mort en mars 2004 dans le crash de son hélicoptère. L'enquête a conclu à un accident, ne faisant état que de "minces indices" pouvant accréditer la thèse d'une machination. Il était directeur exécutif de la banque russe Menatep. 

Stephen Moss, soupçonné comme Stephen Curtis, d'avoir aidé des oligarques russes à transférer leur fortune au Royaume-Uni, est mort quant à lui d'une crise cardiaque en 2013.

9et 10  Deux hommes d'affaires écrasés sous le métro

Amis et partenaires d'affaires de Scot Young, Paul Castle et Robert Curtis (qui n'a pas de lien de parenté avec Stephen Curtis) sont morts en se jetant sous des rames de métro.

Le premier a été filmé par des caméras de surveillance sautant sur les rails de la station Bond Street le 17 novembre 2010. Selon le témoignage d'amis évoqués par Buzzfeed, il aurait perdu toute sa fortune dans des "contrats désastreux". Le second est mort le 1er décembre 2012. Il craignait pour sa vie après avoir eu affaire à des membres du crime organisé russe, selon le site internet. 

11Un ancien manager du groupe Tears for Fears tombé du haut d'un centre commercial

Proche de Boris Berezovsky, Scot Young, Paul Castle et de Robert Curtis, l'ancien manager du groupe Tears for Fears Johnny Elichaoff avait investi dans le pétrole où il avait "tout perdu", selon le Daily Mail (article en anglais). Accro aux antidouleurs après un accident de moto, il est mort à l'âge de 55 ans en chutant du toit d'un parking d'un centre commercial de l'ouest de Londres, le 1er novembre 2014.

12Le cofondateur d'un géant pétrolier russe, mort dans son fauteuil

Yuri Golubev était le cofondateur du géant pétrolier russe Yukos dont le patron, Mikhail Khodorkovsky, a été arrêté en 2003 et envoyé dans un camp en Sibérie après avoir pris position contre Vladimir Poutine.

Peu après une visite à Moscou, Yuri Golubev a été retrouvé mort dans son appartement londonien le 7 janvier 2007 à l'âge de 64 ans. Scotland Yard avait jugé que sa mort n'était pas suspecte, rapporte Buzzfeed.

13et 14  Deux morts suspectes liées à l'affaire Litvinenko

Buzzfeed fait également état de deux morts liées de près ou de loin à Alexandre Litvinenko, ancien agent secret russe empoisonné au polonium-210 et mort à Londres en 2006. La responsabilité de la Russie avait été établie par un juge britannique dans cette affaire.

Scientifique expert en radiations, Matthew Puncher a ainsi été retrouvé mort dans son domicile de l'Oxfordshire en mai 2016. Il avait étudié les circonstances de la mort d'Alexandre Litvinenko. L'enquête avait établi qu'il s'était infligé lui-même les coups à l'aide de deux couteaux, rapporte le Daily Mail (article en anglais).

Igor Ponomarev, représentant de la Russie auprès de l’Organisation maritime internationale, est de son côté mort en 2006 à la veille d’une rencontre avec un contact d'Alexandre Litvinenko, raconte Le Monde (article payant).