VIDEO. Syrie : l'armée retrouve la vieille ville de Homs et y réinstalle ses habitants

C'est la première fois depuis fin 2011 que l'armée pénètre dans le vieux Homs, jusque-là tenu par les rebelles.

REUTERS et APTN

Pour la première fois depuis plus de deux ans, l'armée syrienne est entrée, vendredi 9 mai, dans la vieille ville de Homs, après le retrait des derniers rebelles. Le régime de Bachar Al-Assad renforce sa position dans sa guerre contre ceux qu'il qualifie de "terroristes".

C'est la première fois depuis fin 2011 que l'armée pénètre dans le vieux Homs, une ville d'où avait été lancée l'insurrection armée contre le régime. Des travaux de déblayage et de démantèlement des bombes ont débuté, selon le gouverneur de Homs, Talal Al-Barazi. "Nous avons terminé l'opération d'évacuation des hommes armés de la vieille ville de Homs", a-t-il indiqué, précisant qu'au total près de 2 000 personnes, dont 1 800 insurgés, étaient parties depuis mercredi 7 mai.

Hommes, femmes et enfants ont regagné leur quartier 

Aussitôt après l'entrée des militaires, des civils ont suivi par centaines. Emus, les larmes aux yeux, hommes, femmes et enfants ont regagné leur quartier. Beaucoup ont découvert leurs maisons en ruines. Le quartier à majorité chrétienne de la vieille ville est dévasté : vitrines éclatées des magasins, volets et murs des immeubles criblés de balles ainsi que d'énormes remblais sur une place.

Un accord entre le régime et rebelles a convenu du retrait des insurgés d'une grande ville du pays depuis le début de la guerre qui a dévasté le pays et fait plus de 150 000 morts. Homs est la ville où les rebelles ont subi leur plus long siège, accompagné de raids aériens intenses de l'aviation syrienne. Près de 2 200 personnes y ont péri en deux ans, d'après l'Observatoire syrien des droits de l'Homme

Homs, Syrie, le 9 mai 2014
Homs, Syrie, le 9 mai 2014 (STR / AFP)