Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo Syrie : Jacob attaque la "politique hasardeuse" de Hollande, Le Roux riposte

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
ASSEMBLEE NATIONALE
Article rédigé par
France Télévisions

Le chef de file des députés UMP a mené une attaque en règle contre la politique du chef de l'Etat, à l'occasion du débat à l'Assemblée sur le principe d'une intervention militaire en Syrie. Le patron des députés PS a répliqué.

Le débat au Parlement sur le principe d'une intervention militaire en Syrie, mercredi 4 septembre, a été l'occasion d'une passe d'armes entre Christian Jacob, le chef de file des députés UMP, et son homologue socialiste, Bruno Le Roux.

Prenant la parole après le Premier ministre qui a ouvert les débats, le chiraquien Christian Jacob a dénoncé la "politique hasardeuse" de François Hollande. En convoquant "le Parlement avant d'avoir pris quelque décision que ce soit", "à contre-temps", le chef de l'Etat "a pris le risque d'affaiblir la fonction présidentielle qui ne s'accommode pas d'indécision, d'atermoiements et de suivisme", a notamment accusé le député-maire de Provins (Seine-et-Marne).

Et de lancer à l'adresse des rangs socialistes qui protestaient : "Evitez la médiocrité du premier secrétaire du Parti socialiste." Une déclaration qui faisait écho aux propos d'Harlem Désir, qui a taxé certains dirigeants de l'opposition d'"esprit munichois". Succédant à Christian Jacob à la tribune, le président du groupe socialiste à l'Assemblée, Bruno Le Roux, a rétorqué : "Les affaires qui touchent à la sécurité du monde ne peuvent se traiter avec les réflexes de politique intérieure." Sous les protestations des députés de droite.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.