VIDEO. Un pianiste syrien joue au milieu du camp de réfugiés de Yarmouk

Ayham Al-Ahmad a décidé d'insuffler un peu d'humanité dans ce camp de réfugiés palestiniens, à Damas, soumis à un siège sans merci par l'armée de Bachar Al-Assad.

YOUTUBE / HABER SON

Un piano installé en pleine rue au milieu des décombres, dans le camp de réfugiés de Yarmouk, à Damas, accompagné d'une petite troupe de chanteurs : l'image est surprenante dans une Syrie en guerre depuis trois ans. Le pianiste Ayham Al-Ahmad a décidé d'insuffler un peu d'humanité dans ce camp de réfugiés soumis à un siège sans merci par l'armée de Bachar Al-Assad.

"C'était important de sortir du désespoir que nous vivions"

Dans le camp de réfugiés palestiniens de Yarmouk, le plus grand de Syrie, assiégé depuis un an, plus de 200 personnes sont mortes de privations, dont 128 de faim, selon des ONG. Quelque 150 000 Palestiniens et Syriens y vivaient, ils ne sont plus que 18 000 aujourd'hui.

Ayham Al-Ahmad, 26 ans et "la troupe des jeunes de Yarmouk" qu'il a créée en 2013 insufflent les rares rayons de soleil dans le camp. "C'était important de sortir du désespoir que nous vivions", assure-t-il. L'une des chansons, intitulée "Frère, tu nous manques à Yarmouk" et adressée aux exilés du camp, a fait un tabac sur les réseaux sociaux.

Ayham Al-Ahmad au piano, le 26 juin 2014, dans le camp de réfugiés palestiniens de Yarmouk (Syrie).
Ayham Al-Ahmad au piano, le 26 juin 2014, dans le camp de réfugiés palestiniens de Yarmouk (Syrie). (RAMI AL-SAYED / AFP)