Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo Obama salue l'initiative russe pour éviter les frappes en Syrie

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
MARYSE BURGOT / FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Le président américain a réagi plutôt positivement lundi à la proposition russe de placer les armes chimiques de l'armée de Bachar Al-Assad sous contrôle international.

Barack Obama défend depuis dix jours sa décision de déclencher une opération militaire "limitée" en Syrie, afin de punir le régime de Bachar Al-Assad d'avoir, selon la France et les Etats-Unis, utilisé son arsenal chimique le 21 août près de Damas. Lundi 9 septembre, le président américain a ainsi donné pas moins de six entretiens à des grandes télévisions américaines pour tenter de convaincre un Congrès indécis et une opinion publique plutôt hostile à une intervention.

Mais la donne a semblé changer brusquement. La Russie a provoqué un coup de théâtre en annonçant avoir proposé à ses alliés syriens de placer leur stock d'armes chimiques sous contrôle international et de le détruire. Le changement de ton de la Maison Blanche a été immédiat : Barack Obama a évoqué sur NBC une possible "percée importante" dans la résolution de la crise et a estimé que les menaces de frappes américaines avaient "fait réfléchir" le gouvernement Assad.

Cette proposition russe a eu pour première conséquence un report du vote de procédure au Sénat américain. Initialement prévu mercredi, il a été reporté en raison des discussions en cours sur l'offre de la Russie et devant la réticence croissante des élus. Aucune date n'a été fixée à ce stade. Barack Obama, lui, n'a pas chamboulé son calendrier. Il a prévu de prononcer un discours solennel à la nation dans la soirée, depuis la Maison Blanche.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.