Cet article date de plus de huit ans.

Vidéo Mélenchon : l'intervention en Syrie serait "une erreur gigantesque"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
BFM TV
Article rédigé par
France Télévisions

Pour le coprésident du Parti de gauche, une intervention en Syrie provoquerait une guerre sans précédent et déstabiliserait la région.

Jean-Luc Mélenchon, coprésident du Parti de gauche, a estimé, mardi 27 août, que frapper militairement la Syrie serait "une erreur gigantesque". Interrogé sur BFMTV concernant l'éventualité d'une réaction militaire, l'ex-candidat à l'Elysée a tranché : "Ce serait une erreur gigantesque, peut-être le seuil d'une guerre beaucoup plus large que toutes celles que nous avons vues dans cette région."

"Nous savons que les Nord-Américains ont l'habitude d'utiliser n'importe quelle sorte d'argument pour justifier une intervention militaire", a poursuivi l'eurodéputé, ajoutant : "Cette fois-ci, c'est le gaz", en référence à l'utilisation présumée d'armes chimiques par le régime syrien.

"Ce ne peut pas être le système des shérifs"

"Prenez tous le temps du sang-froid", a recommandé Jean-Luc Mélenchon. "Il ne faut pas faire cette guerre", a-t-il insisté, en rappelant que Carla del Ponte, ancienne procureure du Tribunal pénal international, enquêtant pour l'ONU, avait assuré en mai que la rébellion syrienne avait utilisé du gaz sarin.

"Les Syriens sont un prétexte pour les uns et les autres", pour "un jeu de dominos", a-t-il dit en citant les Etats-Unis, la Russie et le Qatar. "Qui se trouve mieux depuis qu'on a tout cassé en Libye ?", a-t-il demandé. Il faut travailler "à une solution politique, nous sommes sur la poudrière du monde", a estimé le leader du Front de gauche, en insistant sur l'instabilité régionale autour de la Syrie. Critiquant l'attitude des Etats-Unis, il a asséné : "Ce ne peut pas être le système des shérifs."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.