Cet article date de plus de huit ans.

Vidéo Des volontaires syriens jouent les boucliers humains à Damas

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
REUTERS
Article rédigé par
France Télévisions

Des Syriens favorables au régime de Bachar Al-Assad se sont donnés rendez-vous sur les hauteurs de la capitale, pour lancer la campagne de protection des lieux sensibles.

Ils n'hésitent pas à payer de leur personne. Les membres d'associations syriennes proches ou sympathisantes du régime de Bachar Al-Assad  s'organisent à Damas pour former des boucliers humains sur les sites stratégiques qui seraient visés par des éventuels bombardements occidentaux.

Des Syriens se sont donnés rendez-vous dimanche 1er septembre sur le mont Qassioun, sur les hauteurs de la capitale syrienne, pour lancer la campagne de protection des lieux sensibles de Damas. L'opposition syrienne indiquait déjà que les forces de Bachar Al-Assad avaient déplacé des équipements militaires et des troupes dans des zones civiles et transféré des prisonniers sur des sites militaires. Objectif : que ceux-ci servent de boucliers humains contre d'éventuelles frappes aériennes. Ces opposants basés à Istanbul (Turquie) parlent de roquettes, de missiles Scud et d'engins lanceurs installés dans des écoles, des cités universitaires et des bâtiments gouvernementaux.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Syrie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.