Syrie : les États-Unis veulent contenir l'influence de Bachar el-Assad

Ce n'est pas Bachar el-Assad mais les Russes et les Iraniens qui ont gagné la guerre en Syrie, mais les Américains ne comptent pas les laisser diriger le pays.

France 2

Les Américains sont arrivés à une conclusion simple : comme d'autres, Bachar el-Assad ne va pas abandonner le pouvoir en Syrie à moins d'être éliminé. "Il est important de contenir son influence en l'empêchant de remettre la main sur la totalité de son territoire. La 'Force de sécurité frontalière' que vont créer les États-Unis servira d'abord à ça", explique Étienne Leenhardt sur le plateau de France 2.

Les Américains ont 2 000 hommes en Syrie

Les États-Unis envoient aux pays qui ont soutenu à bout de bras le régime syrien, la Russie et l'Iran, un message clair : "Nous ne vous laisserons pas faire n'importe quoi dans la région". "Les Américains ont 2 000 hommes en Syrie avec plusieurs bases opérationnelles dans le nord et dans l'est du pays. En montrant leurs muscles, ils veulent aussi rassurer leurs alliés tels qu'Israël", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président syrien, Bachar Al-Assad, répond aux questions de journalistes, le 12 avril 2017, à Damas (Syrie). 
Le président syrien, Bachar Al-Assad, répond aux questions de journalistes, le 12 avril 2017, à Damas (Syrie).  (SYRIAN PRESIDENCY PRESS OFFICE / AFP)