Syrie : le régime autorise l'envoi de convois humanitaires dans la ville assiégée de Madaya

Quarante-six personnes sont mortes de faim depuis début décembre, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme. 

Un drapeau syrien flotte sur une barricade à l\'entrée de Madaya (Syrie), le 14 janvier 2016.
Un drapeau syrien flotte sur une barricade à l'entrée de Madaya (Syrie), le 14 janvier 2016. (LOUAI BESHARA / AFP)

Le régime syrien a donné son accord de principe à des convois humanitaires à destination de Madaya, une ville assiégée par l'armée syrienne où 46 personnes sont mortes de faim depuis début décembre, ainsi qu'à Kafraya et Foua, a annoncé l'ONU, lundi 1er février, à Genève (Suisse). Ces deux dernières villes sont situées dans le nord du pays, près de la frontière turque. 

Un précédent accord sans résultat

Madaya a fait la une de la presse internationale à cause des conditions de vie dans lesquelles sont plongés ses 40 000 habitants. De nombreuses photos montrant des jeunes enfants souffrir du manque de nourriture ont circulé sur internet. Des habitants sont parvenus à faire sortir des vidéos montrant les ravages de la famine dans la ville.

Un accord avait déjà été conclu en septembre pour permettre l'entrée de vivres et l'évacuation des civils et des blessés. Mais la ville n'avait reçu qu'une seule fois de l'aide en trois mois.