Syrie : la Croix rouge doit reporter un nouvelle livraison d'aide humanitaire dans la Ghouta orientale

Lundi, les bombardements qui se poursuivent avaient écourté un premier convoi humanitaire.

Des camions du Comité international de la Croix-Rouge stationnent à un checkpoint aux limites de la Ghouta orientale, en Syrie, le 8 mars 2018.
Des camions du Comité international de la Croix-Rouge stationnent à un checkpoint aux limites de la Ghouta orientale, en Syrie, le 8 mars 2018. (AFP)

Les habitants de la Ghouta orientale devront encore attendre l'aide humanitaire. Un convoi qui devait être acheminé jeudi 8 mars, le deuxième depuis le début d'une importante offensive du régime syrien sur cette enclave rebelle, a été "reporté", a annoncé le Comité international de la Croix-Rouge (CICR). La situation qui "évolue sur le terrain (...) ne nous permet pas de mener l'opération" à bien, a-t-elle expliqué, sans annoncer à quelle date le convoi mènerait finalement sa mission.

Les secteurs tenus par les insurgés ont encore été la cible, mercredi, de bombardements qui ont tué des dizaines de civils, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). Depuis le 18 février, les forces du régime ont repris la moitié de la Ghouta orientale, et plus de 860 civils ont été tués. Les quelque 400 000 habitants subissent de graves pénuries de nourriture et de médicaments.

Lundi, un convoi d'une quarantaine de camions transportant des aides médicales et de la nourriture avait dû abréger sa mission en raison des bombardements sur Douma, la grande ville de la Ghouta.