Quand une présentatrice météo russe fait le point sur les frappes aériennes en Syrie

Une miss météo de la chaîne Rossiya 24 a estimé samedi que "le moment choisi pour les frappes était idéal" d'un point de vue climatique.

Capture d\'écran d\'une vidéo de Hot News, reprenant l\'intervention d\'une présentatrice météo sur la chaîne publique russe Rossiya 24, le 3 octobre 2015.
Capture d'écran d'une vidéo de Hot News, reprenant l'intervention d'une présentatrice météo sur la chaîne publique russe Rossiya 24, le 3 octobre 2015. (HOT NEWS / YOUTUBE)

Les présentateurs météo ont généralement l'habitude de parler de la pluie et du beau temps dans leur pays. Mais pas celle de la chaîne de télévision publique russe Rossiya 24. Cette miss météo a préféré, samedi 3 octobre, faire le point sur le climat syrien, relève Libération. Le but ? Evoquer les frappes russes dans le pays, dans ce qui semble être une opération de propagande du Kremlin.

"Comme le notent les experts, d’un point de vue climatique, le moment est très bien choisi [pour frapper], explique ainsi la jeune femme, en montrant des images satellite des bombardements. Dans l’ensemble, le mois d’octobre est idéal pour survoler la Syrie."

Les opérations risquent de "se compliquer" en novembre

La présentatrice poursuit en répondant à d'éventuelles inquiétudes des télespectateurs sur l'impact de la météo sur les opérations russes. Les précipitations, plus fréquentes dans la région visée par les bombardements que dans le reste du pays ? "Cela ne peut pas entraver sérieusement les frappes", rassure la miss météo. La chaleur qui peut grimper jusqu'à 35°C ? "De tels niveaux sont rarement atteints au mois d'octobre."

Attention en revanche, ces conditions idéales pourraient ne pas durer. Avec l'arrivée de l'automne, les "sorties des avions risquent de devenir plus compliquées" en novembre, conclut la miss météo, visiblement aussi experte en avions de chasse.