Cet article date de plus de six ans.

Les Français désapprouvent la visite de parlementaires à Damas

Presque deux tiers des personnes interrogées lors d'un sondage ont déclaré leur hostilité à l'initiative des quatre parlementaires français.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Les députés Jacques Myard (UMP), Gérard Bapt (PS), les sénateurs Jean-Pierre Vial (UMP) et François Zocchetto (UDI) aux côtés de Bachar al-Assad à Damas, mercredi 25 février. ( FRANCE 2)

Le voyage des quatre parlementaires français partis en Syrie pour renouer le dialogue avec Bachar-Al-Assad passe mal aux yeux Français. Selon un sondage Ifop que publie Le JDD du dimanche 1er mars, 61% des personnes interrogées désapprouvent cette initiative, et 56% estiment que Paris ne doit pas retisser des liens diplomatiques avec le régime syrien.

Les députés Jacques Myard (UMP) et Gérard Bapt (PS) et les sénateurs Jean-Pierre Vial (UMP) et François Zocchetto (UDI) se sont rendus en début de semaine à Damas. A l'exception du député socialiste, ils ont été reçus mercredi par le président syrien. Leur déplacement, première visite d'élus français à Damas depuis la fermeture de l'ambassade de France en mars 2012, a été très vivement condamné par François Hollande et Manuel Valls.

FRANCE 2

Selon le sondage Ifop/JDD, en fonction des proximités politiques, les Français les plus hostiles à cette rencontre se trouvent parmi les sympathisants du Front national (71%) et du Front de gauche (66%). Les sympathisants socialistes désapprouvent à 65%. A droite, les personnes interrogées proches de l'UMP sont plus clémentes (52% désapprouvent) tandis que les sympathisants de l'UDI se démarquent en approuvant à 57% cette visite.

58% des Français favorables à une intervention contre l'Etat islamique

A la question de savoir si la France doit renouer le dialogue avec le président syrien, 56% des personnes interrogées répondent par la négative, jugeant qu'Assad est responsable de la guerre civile que vit la Syrie depuis 2011. En fonction des proximités politiques, les plus hostiles à l'idée de reprendre le dialogue avec Damas se trouvent parmi les sympathisants du FN (71%) et du Front de gauche (67%) tandis que les sympathisants socialistes rejettent cette idée à 64%.

A droite, en revanche, les personnes interrogées proches de l'UMP estiment majoritairement (58%) que Paris devrait renouer le dialogue avec Assad compte tenu de la menace que continue de représenter l'Etat Islamique en Syrie comme en Irak. Cet avis est plus largement partagé (70%) parmi les sympathisants de l'UDI.

Concernant l'opportunité d'une intervention militaire dans le cadre d'une coalition contre les jihadistes de l'Etat islamique, 58% des personnes sondées y sont favorables. Les plus enthousiastes à cette idée sont les sympathisants socialistes (70%), devant les partisans de l'UMP (60%) et ceux du FN (58%).

* Le sondage a été mené par internet les 26 et 27 février auprès d'un échantillon représentatif de la population française de 1.007 personnes âgées de 18 ans et plus.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Syrie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.