La France cherche à vendre un terrain à Palmyre, ville occupée par l'Etat islamique

En épluchant la liste des biens immobiliers mis en vente par l'Etat, deux sénateurs sont tombés sur une surprise.

Le bâtiment du ministère des Finances à Bercy, dans le 12e arrondissement parisien.
Le bâtiment du ministère des Finances à Bercy, dans le 12e arrondissement parisien. (CHRISTOPHE LEHENAFF / PHOTONONSTOP / AFP)

Afin de soulager les finances publiques, Bercy vend régulièrement des biens immobiliers détenus par l'Etat. Mais cette année, les sénateurs Michel Bouvard, élu des Républicains en Savoie, et Thierry Carcenac, élu PS du Tarn, ont observé une anomalie, dans la liste des 930 bâtiments mis en vente.

"France Domaine prévoit par exemple de céder un terrain situé à Palmyre, ville de Syrie occupée par l'organisation Etat islamique, au cours de l'année 2016", signalent les élus dans un rapport de mission, cité par Le Parisien. "On peut légitimement s'interroger sur le réalisme de certains projets", ajoutent-ils, non sans ironie.

Des ventes difficiles à conclure

Au-delà du pittoresque de la situation, Michel Bouvard et Thierry Carcenac estiment que le montant des ventes va progressivement diminuer, car l'Etat dispose de moins en moins de biens faciles à vendre. Ainsi, 716 des 930 biens figurant sur la liste des cessions pour 2016 figuraient déjà sur la liste précédente, soit 77%. Tout laisse à penser que le terrain de Palmyre n'est pas prêt de trouver preneur.