Cet article date de plus de quatre ans.

En images La tragédie d'Alep vue par les dessinateurs de presse

Alors que les forces du régime de Bachar Al-Assad sont en passe de reprendre la totalité de la ville aux rebelles syriens, les dessinateurs du monde entier racontent le martyr d'Alep.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Dans les rues d'Alep Est, le 12 décembre 2016. (UNCREDITED/AP/SIPA / AP)

Alep vit depuis plusieurs heures une tragédie humanitaire. L'ONU s'est alarmée, mardi 13 décembre, de l'exécution présumée de dizaines de civils par les troupes du régime de Bachar Al-Assad et les ONG ont lancé un cri d'alarme à propos de "l'enfer" que vivent les civils de la ville.

La seule lueur d'espoir dans cette catastrophe racontée en direct par les habitants de l'est de la ville, un accord de cessez-le-feu conclu mardi soir, a été vite éteinte. Mercredi, les combats ont repris. Face à cette tragédie, les dessinateurs de presse se sont, eux, saisis de leurs crayons pour raconter le martyr d'une ville.

"Halep", par le dessinateur syro-palestinien Hani Abbas

"La chute d'Alep" par le dessinateur suisse Chappatte

"Halep" du dessinateur turc Mikail Çiftçi

Le "mannequin challenge" à l'ONU du dessinateur français Benjamin Wingz

Un tweet qui fait référence au "mannequin challenge" réalisé par la mission française à l'ONU.

L'appel à l'aide du dessinateur français Terreur Graphique

Loin du paradis #libé #Alep

Une photo publiée par Terreur Graphique (@terreurgraphique) le

Les dessins des étudiants de l'artiste et enseignant américain Marc Nelson

Le "Syrie" écrit en lettres de sang du dessinateur syrien Yaser Ahmad

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Syrie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.