VIDÉO. Risque de frappes sur des Russes en Syrie : "Au moment où vous êtes bombardés, vous pouvez et vous devez réagir", prévient un diplomate russe en France

Alors que les Etats-Unis et la France réfléchissent à une riposte face à une attaque chimique supposée, en Syrie, Artem Studennikov, numéro deux de l'ambassade de Russie en France, prévient, jeudi, que "des militaires russes sont sur le terrain". 

RADIO FRANCE / FRANCE INFO

Alors que les Etats-Unis et la France réfléchissent à une "riposte ferme" à une possible attaque chimique dans la Ghouta Orientale, en Syrie, le 7 avril dernier, Artem Studennikov, ministre conseiller de l'ambassade de Russie en France, a prévenu jeudi 12 avril sur franceinfo : "Des militaires russes sont présents sur le terrain" en Syrie, et "au moment où vous êtes bombardés, vous pouvez et vous devez réagir."

Des conseillers russes présents en Syrie

Le diplomate russe a estimé que la menace de frappes est "un danger, une crise plus grave qu'une simple crise diplomatique" parce que des militaires russes sont présents en Syrie. "Nous ne participons pas dans les combats sur le terrain, mais les conseillers militaires sont là pour épauler leurs partenaires syriens (...). Il y a des bases militaires russes", a précisé Artem Studennikov. "Avec des frappes menées par tel ou tel membre de la communauté internationale, un risque se pose pour la vie des ressortissants, des soldats russes. Dans ces conditions, on a déjà déclaré, tout à fait formellement, qu'on va prendre des mesures nécessaires pour préserver la sécurité de nos militaires en Syrie", a-t-il indiqué. "Nous appelons tout le monde à la retenue, à prendre des positions responsables. Mais effectivement, au moment où vous êtes bombardés, vous pouvez et vous devez réagir", a souligné Artem Studennikov.

"La twitto-diplomatie de Trump, ce n'est pas notre truc"

Mercredi, le président des Etats-Unis, Donald Trump, a menacé la Russie, via le réseau Twitter. En réaction, le ministre conseiller de l'ambassade de Russie en France, a appelé à "des relations respectueuses et constructives, mais des relations classiques". "La twitto-diplomatie de Trump, ce n'est pas notre truc", a-t-il répliqué. "Mais qu'est-ce qu'on peut faire ? Comment on peut réagir à ces tweets ? Ils sont très nombreux, les tweets de Trump ! Nos militaires sont en contact. Nous avons toujours des canaux de communication entre les états-majors, entre les militaires sur le terrain. Les liens existent. Avec la France, ils sont très denses, a ajouté Artem Studennikov. Les présidents se parlent, les ministres des Affaires étrangères se parlent, les ministères se parlent." Selon le diplomate russe, "avec les Américains, c'est un peu plus compliqué, mais le dialogue continue aussi". "Nous espérons que tout le monde va manifester de la responsabilité. En tout cas, la Russie ne fait rien pour aggraver la situation", a conclu Artem Studennikov.

Artem Studennikov, premier conseiller de l\'ambassade de Russie en France, invité de franceinfo, le 12 avril 2018.
Artem Studennikov, premier conseiller de l'ambassade de Russie en France, invité de franceinfo, le 12 avril 2018. (RADIO FRANCE / FRANCE INFO)