Syrie : les Etats-Unis affirment à leur tour avoir la "preuve" que le régime a utilisé des armes chimiques à Douma

Pour Washington, comme pour Paris, l'attaque chimique menée sur la localité de Douma est le fait du régime de Bachar Al-Assad.

Des soldats de l\'armée syrienne, dans la banlieue de Douma, en Syrie, le 8 avril 2018.
Des soldats de l'armée syrienne, dans la banlieue de Douma, en Syrie, le 8 avril 2018. (AFP)

Les Etats-Unis affirment, vendredi 13 avril, disposer de la preuve que le gouvernement syrien est à l'origine d'une attaque à l'arme chimique, sur la localité de Douma située dans l'ancien bastion de la rébellion syrienne, à l'est de Damas.

"L'attaque a eu lieu samedi et nous savons avec certitude qu'il s'agissait d'une arme chimique", a déclaré la porte-parole du Département d'Etat, Heather Nauert. Pressée par les journalistes qui lui demandaient si on pouvait dire que les Etats-Unis avaient la preuve que le régime d'Assad avait mené l'attaque, elle a répondu : "Oui"Le département d'Etat affirme en outre poursuivre ses recherches pour déterminer les composants chimiques qui ont été utilisés lors de cette attaque.

Jeudi, Emanuel Macron avait déclaré, sur TF1 :  "Des armes chimiques ont été utilisées (...) au moins du chlore (...) par Bachar Al-Assad". "Nous avons des preuves", avait-il affirmé. Le gouvernement français a recueilli plusieurs témoignages de médecins indépendants pour arriver à ces conclusions, selon les informations du service monde de franceinfo.