Yémen : les enfants, premières victimes d'une guerre oubliée

La guerre au Yémen continue de faire rage depuis plus d'un an. Les enfants y sont enrôlés de force, tués dans les combats ou décimés par la malnutrition.

France 3

Cet enfant a cinq mois. Comme 320 000 autres enfants yéménites, il souffre de malnutrition sévère. Mais les hôpitaux sont débordés et manquent de moyens. Au quotidien, les enfants yéménites doivent vivre sans eau potable, sans produits de première nécessité et sans médicaments.

Le plus jeune enfant de Faisal Ahmed, âgé de quelques mois, a été emporté par la malnutrition. Avant la guerre, commencée en 2015, le Yémen était déjà le pays le plus pauvre de la péninsule arabique. Depuis, c'est le chaos.

2 290 enfants blessés ou tués

Le conflit oppose les rebelles chiites houthis aux forces régulières yéménites soutenues par l'Arabie saoudite avec, au milieu, les jihadistes d'Al-Qaïda. Les enfants sont les premières victimes de cette guerre. L'Unicef tire la sonnette d'alarme : 934 enfants ont été tués et 1 356 blessés. Dans 61% des cas, les bombardements sont responsables. Seul espoir : l'annonce d'un prochain cessez-le-feu et la reprise des pourparlers de paix, prévus mi-avril.

Le JT
Les autres sujets du JT