Le Yémen frappé par le choléra

Le Yémen, pays frontalier de l'Arabie saoudite, est confronté à une épidémie de choléra. Plus de 240 personnes sont mortes en trois semaines. L'épidémie pourrait devenir incontrôlable.

France 3

Tous les jours, ils arrivent par milliers, des hommes, des femmes, des enfants. Il y a eu 3 500 nouveaux cas rien que jeudi dernier, tous malades du choléra. Il n'y a plus une place de libre à l'hôpital de Sanaa. Pourtant, pour certains, c'est une question d'heure. Une crise de choléra aigüe peut tuer en une demi-journée. Près de 25 000 cas ont été recensés depuis le début de l'épidémie fin avril.

Le SOS du Yémen

En cause : la guerre dans le pays depuis deux ans qui a détruit les infrastructures. Deux tiers de la population n'a plus accès à l'eau potable. La nourriture manque. Le choléra se transmet par les eaux et la nourriture souillées. Submergées par la propagation foudroyante de la maladie, les autorités du Yémen peinent à soigner la population et a appelé la communauté internationale à l'aide pour endiguer cette catastrophe humanitaire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Dans un hôpital de Sanaa, au Yémen, un médecin s\'occupe d\'une patiente suspectée d\'être atteinte du choléra, lundi 15 mai 2017. 
Dans un hôpital de Sanaa, au Yémen, un médecin s'occupe d'une patiente suspectée d'être atteinte du choléra, lundi 15 mai 2017.  (MOHAMMED HUWAIS / AFP)