VIDEO. Au Yémen, Médecins sans frontières soigne les combattants de la guerre civile

France 2 a suivi une équipe de médecins et infirmières qui ont la charge d'un hôpital à Aden, deuxième ville du pays. 

FRANCE 2

Aden est la deuxième ville du Yémen. La cité portuaire a changé de visage depuis plusieurs mois, avec la guerre civile. Carcasses de chars, ruines, immeubles éventrés par les tirs de mortiers... Les infrastructures sont en partie détruites. Dans ce décor de guerre circule un Français, Hakim, coordinateur de Médecins sans frontières. Il doit s'assurer de la sécurité de ses équipes au Yémen.

"La charte, c'est de soigner les gens dans les deux camps"

"On est reconnu comme une entité étrangère, mais légitime, du fait de notre présence depuis le début de la guerre", explique-t-il. A l'hôpital de MSF, la plupart des blessés arrivent directement de la ligne de front. Les combats se déroulent à une quarantaine de kilomètres de la ville, mais un nouvel ennemi invisible mutile dans le centre ville : les mines. 

Tous les combattants peuvent être accueillis ici. Les opérations s'enchaînent, parfois 24 heures sur 24. Un chirurgien orthopédiste raconte : "La charte, c'est de soigner les gens dans les deux camps, sunnites, chiites ou autres. De la même façon, avec les mêmes méthodes, dans les mêmes conditions de sécurité." Les "French Doctors" restent, eux, retranchés dans l'hôpital qu'ils ne peuvent quitter par mesure de sécurité. 

Le JT
Les autres sujets du JT