VIDEO. Irak : l'armée progresse difficilement dans Ramadi face aux jihadistes de l'Etat islamique

Les combattants de l'Etat islamique sont toujours retranchés dans le centre de Ramadi, aux abords du complexe administratif, leur dernier bastion dans la ville.

FANNY STENNELER - FRANCE 2

A Ramadi, une ville située dans le nord de l'Irak, l'armée a dû faire faire depuis mardi 22 décembre à la résistance des jihadistes du groupe Etat islamiqueLes forces irakiennes avaient pourtant rencontré une opposition limitée de la part des jihadistes, faisant espérer une reconquête rapide de la ville qu'elle avait perdu en mai.

Vendredi, l'armée a réussi à consolider ses positions de combat en l'attente d'un assaut final qui les rendra maîtres de la totalité de la ville. Les unités engagées dans la reconquête de la ville continuent de dégager les rues et les maisons des engins explosifs, dans les quartiers qu'ils ont repris depuis le lancement de leur opération.

Objectif : Mossoul

La prise de Ramadi, à une centaine de kilomètres à l'ouest de Bagdad, conforterait l'armée irakienne, qui aspire à reprendre aussi Mossoul. Située dans le nord de l'Irak, la deuxième plus grande ville du pays est sous la coupe du groupe Etat islamique depuis juin 2014.

Les jihadistes de l'Etat islamique sont toujours retranchés dans le centre de Ramadi, aux abords du complexe administratif, leur dernier bastion dans la ville. Mercredi, de hauts gradés de l'armée déclaraient que la bataille de Ramadi pourrait durer plusieurs jours encore.

Les forces irakiennes  réunies pour avancer vers le centre de la ville de Ramadi, le 24 décembre 2015.
Les forces irakiennes  réunies pour avancer vers le centre de la ville de Ramadi, le 24 décembre 2015. (REUTERS)