Une jihadiste française expulsée d’Irak

Une femme française condamnée en Irak va être expulsée vers la France. Condamnée à une courte peine, son cas pose question.

C’est une première qui pourrait faire jurisprudence en France. Si la France a toujours estimé que les jihadistes devaient être jugés là où ils ont été arrêtés, une femme française jugée en Irak va être expulsée sur le territoire français.
Cette Française de 27 ans a été condamnée en Irak pour avoir rejoint Daech. Jugée par la Cour pénale centrale de Bagdad, son audience n’a duré que quelques minutes. Un journaliste français a pu assister aux débats dans la salle : "Le juge a essayé de déterminer comment elle était arrivée en Irak. Une fois là-bas, elle a dit avoir gardé son passeport. Ce qui nous a surpris, c’était l’audience expéditive. Surprise aussi par la peine légère", explique Romain Boutilly, journaliste à Envoyé Spécial.

Sept mois et après ?

Condamnée à sept mois de prison, elle a déjà purgé sa peine. Arrêtée à Mossoul, elle dit n’avoir été que femme au foyer mariée à un jihadiste. La France a dit prendre acte de la décision de la justice. "Les autorités irakiennes doivent décider souverainement des personnes arrêtées sur leur territoire". En France, la justice devra déterminer si elle doit être poursuivie pour actes terroristes.

Le JT
Les autres sujets du JT
La Française Mélina Boughedir, condamnée pour être entrée de manière illégale en Irak.
La Française Mélina Boughedir, condamnée pour être entrée de manière illégale en Irak. ("ENVOYE SPECIAL" / FRANCE 2)