Terrorisme : les Philippines menacées par l'État islamique

En Asie, un groupe jihadiste local affilié à l'État islamique a pris le contrôle d'une grande ville des Philippines. L'armée déploie ses avions depuis quelques jours.

France 2

Des combattants vêtus de noir et des drapeaux de l'État islamique défilent dans les rues de Marawi, dans le sud des Philippines. Ces derniers mois, plusieurs groupes islamistes locaux ont prêté allégeance à Daech. Dans cette ville à majorité musulmane, les combats sont féroces entre l'armée et les rebelles.

Création d'un califat

Sur les routes, plus de 80 000 civils fuient la région. Selon les autorités, certains rebelles islamistes sont de jeunes étrangers entraînés et originaires pour la plupart de Malaisie ou d'Indonésie. Leur objectif ultime : créer un califat à l'image de ce qu'a fait Daech en Irak et en Syrie. Dans tout le sud du pays, la loi martiale a été décrétée. Et face à la montée des groupes ralliés à l'État islamique, les États-Unis ont mis à prix la tête de leur leader local à près de 5 millions d'euros.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les soldats philippins avancent dans les rues de Marawi, sur l\'île de Mindanao, dans le sud du pays. 
Les soldats philippins avancent dans les rues de Marawi, sur l'île de Mindanao, dans le sud du pays.  (ERIK DE CASTRO / REUTERS)