Terrorisme : la fille d'une jihadiste française rapatriée

Âgée de trois, la fille de Djamila Boutoutaou a été rapatriée en France, mercredi 27 mars.

FRANCE 3

Filmée ici dans sa prison irakienne, cette petite fille de 3 ans et demi a quitté les bras de sa mère pour rejoindre le nord de la France, dont sa famille est originaire. France 3 a pu joindre sa grand-mère par téléphone quelques minutes après que le quai d'Orsay lui a annoncé l'arrivée de sa petite-fille. "J'étais contente et en même temps je n'en croyais pas mes oreilles", a-t-elle témoigné.

"Je vais me battre"

En avril 2018, Djamila Boutoutaou, 29 ans, est condamnée à la perpétuité par un tribunal irakien pour appartenance à l'État islamique. Deux ans plus tôt, elle avait rejoint la Syrie avec son mari. Lui est mort au combat et son fils de 7 ans a été tué dans un bombardement. Aujourd'hui, Djamila Boutoutaou supplie sa famille de tout faire pour l'aider à rentrer en France. "Je vais me battre pour que le gouvernement comprenne que cette petite fille a besoin de sa maman", explique la mère de Djamila Boutoutaou. La grand-mère pourra, dans un premier temps, rendre visite à sa petite-fille dans une famille d'accueil et peut-être, plus tard, entamer des démarches pour l'accueillir chez elle.

Le JT
Les autres sujets du JT
La jeune enfant de Djamila Boutoutaou dans les bras de sa mère.
La jeune enfant de Djamila Boutoutaou dans les bras de sa mère. (FRANCE 3)