VIDEO. Ce que l'on sait sur l'interpellation des deux Syriens près de Genève

La police suisse a retrouvé des traces d'explosif dans leur véhicule. Mais d'après les enquêteurs, ils n'auraient aucun lien avec les quatre autres hommes recherchés et soupçonnés de lien avec l'Etat islamique.

France 2

Genève est en état d'alerte depuis jeudi en raison d'une menace terroriste. Deux hommes munis de passeports syriens ont été interpellés vendredi 11 décembre après-midi sur une route entre Genève et Thonon. Deux Syriens ont été arrêtés et leur véhicule passé au peigne fin. "Ces contrôles ont permis de mettre en évidence des traces d'explosif dans le véhicule qu'ils utilisaient", précise Olivier Jornot, procureur général à Genève.


Selon les enquêteurs suisses, les deux hommes n'ont pas de lien avec les quatre suspects recherchés depuis plusieurs jours et soupçonnés de lien avec l'État islamique. La ville est d'ailleurs toujours placée en alerte.

Une mobilisation policière maintenue

Mais samedi, toutes les activités prévues se poursuivaient normalement. Et les habitants apprennent à vivre avec la menace. Les forces de sécurité sont, elles, toujours mobilisées, notamment devant les organismes internationaux et aux frontières. Les deux Syriens interpellés ont été placés en détention. Une enquête est ouverte pour tenter de savoir si leur présence à Genève est en lien ou non avec la menace terroriste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers contrôlent un véhicule à l\'aéroport de Genève, le 10 décembre 2015.
Des policiers contrôlent un véhicule à l'aéroport de Genève, le 10 décembre 2015. (RICHARD JUILLIART / AFP)