Syrie : rien ne va plus entre la Turquie et la Russie

La crise diplomatique se poursuit entre Moscou et Ankara. Deux semaines après que la Turquie a abattu un avion militaire russe, le Kremlin a demandé à des experts britanniques de participer à l’analyse de la boîte noire retrouvée.

France 2

Plutôt que d’essayer de calmer le jeu, chacun au contraire semble souffler sur les braises. Mercredi 9 décembre, le Premier ministre turc accusait la Russie de nettoyage ethnique, de vouloir chasser du nord-ouest de la Syrie des populations hostiles à Bachar al-Assad. De son côté, Vladimir Poutine proposait de confier à des spécialistes étrangers l’analyse de la boîte noire de l’avion militaire russe abattu le 24 novembre par les Turcs, sans parler des rétorsions économiques contre la Turquie, chaque jour plus nombreuses et plus sévères.

Climat glacial

Le climat entre Moscou et Ankara s’est brusquement rafraîchi depuis le début de l’intervention militaire russe en Syrie, il est absolument glacial aujourd'hui. Et ça ne risque pas de s’arranger de sitôt. La coalition contre Daech voudrait que les deux pays combattent ensemble les jihadistes. On en est bien loin actuellement.

Le JT
Les autres sujets du JT