AVANT/APRES. Syrie : le temple de Bêl à Palmyre détruit par l'Etat islamique

Le groupe Etat islamique avait annoncé cette destruction quelques heures plus tôt, l'ONU l'a confirmée.

Les vues par satellite, publiées par les Nations unies le 31 août 2015, du temple de Bêl, dans la cité antique de Palmyre (Syrie), avant (à gauche) et après sa destruction par l\'Etat Islamique.
Les vues par satellite, publiées par les Nations unies le 31 août 2015, du temple de Bêl, dans la cité antique de Palmyre (Syrie), avant (à gauche) et après sa destruction par l'Etat Islamique. (AFP / UNITAR-UNOSAT)

C'était le monument le plus important de la cité antique de Palmyre (Syrie). L'Organisation des Nations unies a annoncé lundi 31 août que des images satellite confirmaient la destruction du temple de Bêl. Le groupe Etat Islamique avait revendiqué cette destruction un peu plus tôt dans la journée.

"Nous pouvons confirmer la destruction du bâtiment principal du temple de Bêl ainsi que celle d'une rangée de colonnes qui le jouxte", a déclaré l'Institut des Nations unies pour la formation et la recherche (Unitar), après avoir comparé des images satellite avant et après l'explosion.

Déplacez, à l'aide de votre souris, la barre qui se situe au centre de l'image pour comparer la vision par satellite du site avant et après sa destruction.

(AFP / UNITAR-UNOSAT)

Deuxième destruction de temple à Palmyre en une semaine

Il s'agit du deuxième acte de destruction en une semaine perpétré par le groupe Etat islamique (EI) contre un temple de Palmyre. Le 24 août, les jihadistes ont en grande partie détruit le temple de Baalshamin. Ils ont également exécuté à la mi-août l'ancien directeur des Antiquités du site.

Le temple de Bêl était l\'un des joyaux de la cité antique de Palmyre (Syrie).
Le temple de Bêl était l'un des joyaux de la cité antique de Palmyre (Syrie). (MANOLO ESPALIU / AURIMAGES / AFP)