Royaume-Uni : un membre présumé des "Beatles" du groupe terroriste Etat islamique présenté à la justice britannique après son expulsion de Turquie

Cette cellule du groupe terroriste était spécialisée dans la capture, la torture et l'exécution d'otages occidentaux.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des policiers patrouillent devant Scotland Yard, à Londres (Royaume-Uni), le 14 février 2022. (TOLGA AKMEN / AFP)

Un membre présumé des "Beatles" du groupe jihadiste Etat islamique (EI) a été inculpé au Royaume-Uni, a annoncé la police jeudi 11 août. Arrêté à l'aéroport londonien de Luton mercredi, Aine Leslie Davis a été présenté lors d'une brève audience devant la Westminster Magistrates Court à Londres, au terme de laquelle il a été maintenu en détention. Le juge a souligné sa "propension à voyager avec de faux documents"

Interpellé en Turquie en novembre 2015, l'homme de 38 ans y était depuis emprisonné pour des actes de terrorisme. La prochaine audience préliminaire est prévue le 2 septembre, devant la cour de l'Old Bailey.

Accusés de 27 enlèvements

Les quatre membres de la cellule des "Beatles", ainsi surnommés en raison de leur accent britannique, sont accusés d'avoir enlevé au moins 27 journalistes et travailleurs humanitaires issus des Etats-Unis, du Royaume-Uni, de Nouvelle-Zélande, de Russie ou encore du Japon. Ils sont également soupçonnés d'avoir torturé et tué, notamment par décapitation, les journalistes américains James Foley et Steven Sotloff, ainsi que des travailleurs humanitaires Peter Kassig et Kayla Mueller. L'EI avait diffusé des vidéos de propagande montrant leurs exécutions sur les réseaux sociaux.

Deux des "Beatles", Alexanda Kotey (38 ans) et El Shafee el-Sheikh (34 ans), anciens ressortissants britanniques, ont été arrêtés en janvier 2018 par une milice kurde en Syrie. Envoyés au Royaume-Uni, ils ont finalement été extradés vers les Etats-Unis en 2020. Alexanda Kotey y a été condamné à la prison à perpétuité en avril dernier. Le quatrième bourreau des "Beatles", Mohammed Emwazi, a été tué par un drone américain en Syrie, en 2015.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Etat islamique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.