Etats-Unis : un membre d'un groupe de ravisseurs de l'organisation Etat islamique condamné à la perpétuité

Actifs en Syrie de 2012 à 2015, les "Beatles" de l'organisation Etat islamique ont supervisé la détention d'au moins 27 journalistes et travailleurs humanitaires du monde entiers.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le tribunal d'Alexandria, en Virginie (Etats-Unis), avant l'audition d'Alexanda Kotey, membre de la célèbre cellule d'enlèvement de l'État islamique surnommée les "Beatles", le 2 septembre 2021. (SAUL LOEB / AFP)

L'accent britannique qu'il partageait avec les autres membres de son groupe leur avait valu le surnom de "Beatles". Alexanda Kotey, membre d'une cellule de ravisseurs du groupe Etat islamique (EI), a été condamné vendredi 29 avril à la prison à perpétuité par un tribunal fédéral aux Etats-Unis.

Cet ancien ressortissant britannique âgé de 38 ans avait plaidé coupable en septembre, admettant sa responsabilité dans la mort de quatre otages américains en Syrie et, plus largement, dans l'enlèvement et la torture d'une vingtaine d'Occidentaux.

Des otages exécutés dans des mises en scènes terrifiantes

Egalement membre de cette cellule, El Shafee el-Sheikh, arrêté avec lui par les forces kurdes syriennes en 2018, a été déclaré coupable en avril à l'issue d'un procès éprouvant et sera fixé sur sa peine cet été.

Actifs en Syrie de 2012 à 2015, les "Beatles" de l'organisation Etat islamique ont supervisé la détention d'au moins 27 journalistes et travailleurs humanitaires venus des Etats-Unis, du Royaume-Uni, de France, Espagne, Italie, Allemagne, Danemark, Suède, Belgique, Japon, Nouvelle-Zélande et Russie. Une dizaine ont été exécutés et leur mort avait été mise en scène dans des vidéos de propagande de l'EI qui ont choqué le monde entier.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Etat islamique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.