Cet article date de plus de six ans.

Palmyre : une cuisante défaite ou un nouveau calcul stratégique visant à rallier les Occidentaux ?

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Palmyre : une cuisante défaite ou un nouveau calcul stratégique visant à rallier les Occidentaux ?
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Depuis la prise de Palmyre par les islamistes, tout le monde s'interroge quant à la réelle menace qui pèse sur le régime de Bachar Al-Assad. France 2 fait le point.

24 heures après la chute symbolique de Palmyre, en Syrie, Bachar Al-Assad est-il réellement menacé ? Pour le régime de Damas, est-ce une cuisante défaite ou un nouveau calcul stratégique visant à rallier les Occidentaux ? "Comme toujours avec Bachar Al-Assad, il est bien difficile de savoir", explique le journaliste de France 2.

Comme une atmosphère de paranoïa dans les coulisses du pouvoir
Bachar Al-Assad, le 19 janvier 2014, lors d'un entretien avec l'AFP, au palais présidentiel syrien, à Damas. (JOSEPH EID / AFP)

Ces dernières semaines, la situation s'est clairement dégradée pour le régime. Bachar al-Assad semble sous pression et de Damas, où il réside toujours, il aurait fait le ménage ces derniers temps parmi les chefs de service de sécurité, accusés de comploter contre lui.

Mais pour certains, Palmyre n'est qu'une nouvelle tentative de manipulation de Bachar Al-Assad. Une opportunité de diaboliser les extrémistes et de convaincre les Occidentaux de l'aider. En vain, le voici désormais avec des combattants en ordre de marche à 200 kilomètres à peine de la capitale.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Etat islamique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.