Offensive turque en Syrie : la menace de la résurgence du groupe État islamique

Le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves le Drian va se rendre en Irak pour faire un point sur la sécurité des camps où sont détenus les jihadistes étrangers. La France redoute qu'il y ait des évasions et des libérations dans cette période de chaos et d'offensive turque. En direct du Kurdistan, Stéphanie Pérez, analyse la situation.

FRANCE 3

L'offensive turque est-elle une opportunité pour le groupe État islamique de retrouver son influence ? "Il faut rappeler que le groupe État islamique n'a jamais vraiment été vaincu, même privé de ses territoires, il a continué de multiplier les attaques ces derniers mois, en Syrie comme en Irak. Alors, oui, cette offensive turque constitue une formidable opportunité pour le groupe terroriste. Tout d'abord parce que les forces kurdes, occupées à défendre leur territoire ne peuvent plus assurer la sécurité des prisons et des camps où sont détenus 10 000 jihadistes et 80 000 membres de leurs familles", explique Stéphanie Perez, en direct du Kurdistan, en Irak.

Un travail de renseignement qui n'est plus assuré

Certains d'entre eux ont déjà réussi à s'échapper et ils constituent une menace directe. "D'autre part, ces mêmes forces kurdes ne peuvent plus assurer le travail de renseignement sur les cellules dormantes du groupe terroriste. Des cellules dormantes qui, on le sait, sont en train de se remettre en marche et que l'on craint beaucoup, en Irak comme en Syrie. Cette offensive turque crée le chaos, et l'État islamique n'a jamais été aussi puissant que dans le chaos", conclut Stéphanie Pérez. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des membres de l\'Armée nationale syrienne posent avec un drapeau syrien en arrivant à Tell Abyad, en Syrie, dans le cadre de l\'offensive menée par la Turquie, le 10 octobre 2019. 
Des membres de l'Armée nationale syrienne posent avec un drapeau syrien en arrivant à Tell Abyad, en Syrie, dans le cadre de l'offensive menée par la Turquie, le 10 octobre 2019.  (EMIN SANSAR / ANADOLU AGENCY / AFP)