Mossoul : deuxième jour d'offensive en Irak

C'est le deuxième jour de l'offensive, ce mardi 18 octobre, pour reconquérir la ville de Mossoul, tenue par le groupe Etat islamique.

FRANCE 3

Déjà le V de la victoire, le moral des soldats irakiens est bon. C'est le deuxième jour de l'offensive, ce mardi 18 octobre, pour reconquérir la ville de Mossoul, tenue par le groupe Etat islamique. Leurs colonnes de blindés progressent, selon le plan prévu. À l'approche des villages, les poches des résistances sont pourtant tenaces. À l'est, ce convoi de Peshmergas doit s'arrêter pour répliquer. La moindre colline fait l'objet d'un assaut. Ici, un Peshmerga tombe, visé par un combattant de Daech, enterré dans un tunnel, le jihadiste se fait exploser pour ne pas être fait prisonnier.

Des centaines de mètres de galerie

Des tunnels, les Peshmergas en retrouvent partout. Celui-ci vient d'être repris à l'ennemi. Un antre défensif, équipé pour tenir un siège. Des centaines de mètres de galerie qui débouchent dans une maison. Depuis hier, les Peshmergas ont repris une dizaine de villages. Sur le bord des routes, les blindés commencent à croiser des groupes de civils, des premiers réfugiés fuyant Mossoul.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le ministre irakien des Affaires étrangères, Ibrahim al-Jaafari s\'est dit conscient qu\'assiégés, les combattants de l\'EI risquaient d\'utiliser des civils comme \"boucliers humains\" à Mossoul.  
Le ministre irakien des Affaires étrangères, Ibrahim al-Jaafari s'est dit conscient qu'assiégés, les combattants de l'EI risquaient d'utiliser des civils comme "boucliers humains" à Mossoul.   (HEMN BABAN / ANADOLU AGENCY)