Irak : visite inédite de François Hollande

Bagdad a été la première étape de la visite de François Hollande ce lundi 2 janvier. Pour le président, la lutte contre le terrorisme commence en Irak.

FRANCE 3

François Hollande est venu ce lundi rencontrer les militaires français engagés en Irak. 500 soldats assurent des missions de conseil et d'appuis des forces kurdes et irakiennes avec les Etats-Unisn, la Grande-Bretagne et l'Australie. C'est le seul chef d'État de la coalition à s'être rendu dans le pays en deux ans et demi.

"Agir en Irak, c'est prévenir"

S'exprimant à Bagdad, devant des militaires français, François Hollande a déclaré : "Agir contre le terrorisme en Irak, c'est aussi prévenir des actes de terrorisme sur notre propre sol et donc éviter qu'il puisse avoir pour nos compatriotes des conséquences fâcheuses de la dégradation de la situation qu'il pourrait y avoir en Irak. Tout ce qui contribue à la reconstruction en Irak, c'est autant de conditions supplémentaires pour éviter qu'il puisse y avoir, de la part de Daech, des actions sur notre propre territoire".

Le JT
Les autres sujets du JT
François Hollande salue des soldats kurdes peshmergas dans une base située au nord de Mossoul (Irak), lundi 2 janvier 2017, en compagnie du président de la région autonome Massoud Barzani (à droite).
François Hollande salue des soldats kurdes peshmergas dans une base située au nord de Mossoul (Irak), lundi 2 janvier 2017, en compagnie du président de la région autonome Massoud Barzani (à droite). (CHRISTOPHE ENA / POOL / AFP)